1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education Environnement

UNIKIS : comment les étudiants peuvent-ils gérer les déchets ?

C’est au cours d’une conférence et débat tenue ce vendredi 24 juin 2022, que les étudiants de l’Université de Kisangani (UNIKIS), particulièrement ceux de la faculté des Sciences sociables administratives et politique (FSSAP) avec ceux de Gestion de Ressources naturelles et renouvelables (FGNRN), ont réfléchi sur la gestion rationnelle de déchets plastiques en milieu universitaire.

Trois interventions ont fait l’objet de cet échange scientifique tenu dans la Verhaegen de la FSSAP. La première était celle de l’étudiante Rachel Ngoy, qui a parlé de la contribution des autorités universitaires dans la gestion de déchets. Dans son exposé, l’oratrice a fait un constat selon lequel les déchets ne sont pas bien gérés à l’université de Kisangani, car dit-elle, les étudiants jettent de papiers et autres déchets par-ci par-là.

Dans le soucis de maintenir la propreté en milieu universitaire, Rachel Ngoy a suggéré :

Que les autorités mettent en place des poubelles publiques dans tous les coins et recoins de l’UNIKIS, aussi, que l’université mette en place une entreprise de recyclage de déchets, ce qui va sans sans doute apporter un gain à l’université de Kisangani. Je souhaite que l’UNIKIS mette en place une entreprise de recyclage des déchets.

La deuxième intervention s’est axée, quant elle, sur la gestion durable de déchets en milieu universitaire. Dans son exposé, l’étudiant Jaques Tambana a signifié qu’il y a deux types de déchets : dégradables et non bio-dégradables. Il a conscientisé les étudiants de l’UNIKIS à la gestion rationnelle de déchets.

L’étudiant joue un rôle important dans la gestion de déchets, en tant qu’intellectuel et élite. C’est pourquoi je demande à tous les étudiants d’éviter de jeter les déchets partout, car nous voulons que l’environnement de notre université reflète réellement un milieu des intellectuels où règnent l’hygiène et la propreté.

a-t-il déclaré.

Edgar Yula pour sa part, a parlé des conséquences négatives de déchets plastiques. Le monde soufre aujourd’hui du réchauffement climatique, de la pollution de l’air, dit-il, à cause de la mauvaise gestion de déchets plastiques.

Pour garder notre monde sain et sauf, chacun est appelé à gérer comme il se doit ses déchets, notamment en faisant le recyclage de ces derniers. Aujourd’hui les déchets peuvent nous aider à faire beaucoup des bonnes choses, notamment la fabrication de pavé en plastique.

a-t-il insisté, et d’en renchérir :

L’infertilité du sol, l’insalubrité du milieu, les maladies notamment la typhoïde, et bien d’autres, sont des conséquences qui peuvent découler si nous gérons mal nos déchets.

Notez que cette activité était organisée dans le cadre du soutien de l’opération UNIKIS usafi, lancée par le recteur de cette alma mater, Jean-Faustin Bongilo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *