10 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

RDC – Fonction publique : bientôt des cartes de sécurité sociale, aux anciens la retraite !

Après plusieurs jours des tracas dans l’administration publique de la République démocratique du Congo, les fonctionnaires avancent désormais vers une issue favorable dans ce secteur, pour une attente de l’amélioration des conditions des travailleurs. Décidément, par le biais du gouvernement congolais à travers le ministère ayant à sa charge l’administration publique, les agents à la fonction publique seront détenteurs des « cartes de sécurité social » pour permettre a ce ministère de ne rien laisser au hasard dans le cadre du redressement de l’administration publique congolaise.

A en croire Jean-Pierre Lihau Ebua Vice-Premier Ministre, Ministre de la fonction publique, de la modernisation de l’administration et de l’innovation du service public, qui a tenu un meeting populaire à l’esplanade de la poste de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, ce mercredi 13 juillet 2022, les salaires de base des fonctionnaires sera revu à la hausse à partir de ce mois de juillet et plusieurs anciens agents seront mis à la retraite avant la fin du quinquennat, ceci pour quitter du système octroyé au système distributif.

Devant un grand public venu pour l’écouter, le patron de l’administration publique en République démocratique du Congo qui s’est exprimé en lingala, a passé au peigne fin les difficultés de la population congolaise dont celles liées au paiement des agents de la fonction publique depuis plusieurs années, avant d’assurer pour une véritable réorganisation dans ce secteur qui engage plusieurs congolais mais victimes d’une injustice sociale et la disparité depuis près de 40 ans.

Il y avait un sérieux problème même concernant les primes. Tu verras à Kinshasa il y a ceux qui sont bien renumerés mais ceux des provinces ont des miettes. Je vous dis cette situation qui concerne la disparité entre Kinshasa et les provinces doit finir « abuooo pya ! » Un fonctionnaire qui est à Kinshasa n’est pas spécial que celui de Kisangani, vous êtes tous des congolais et vous avez droit à un même traitement dont un salaire uniforme, c’est une question de la justice sociale. Depuis des années, les gens sont mal intégrés dans l’administration publique, c’est pourquoi on s’est retrouvé avec le cas de non payés, ce qui n’est pas normal dans notre pays. Face à une telle situation, on ne peut pas accuser le président de la République car ça va de pire en pire. Fasthi Béton m’a dit, on doit mettre fin à cette situation… On passera donc par la numérisation et régularisation des N.U pour remettre l’ordre. Après identification, nous donnerons à chaque fonctionnaire une carte de sécurité sociale.

a dit Jean-Pierre Lihau, et d’ajouter :

Concernant la retraite, je suis d’ailleurs venu pour ça. J’ai trouvé dans l’administration des vieux papas âgés de 80, 90 voir même 100 ans encore actifs. Le président de la République m’a demandé, sous la coordination du premier ministre en collaboration avec les ministres de budget et finance, d’accélérer avec les retraites. J’ai conçu un plan quinquennal pour que tout les fonctionnaires éligibles à la retraite puissent partir en retraite et ils sont 380.000 sur toute l’étendue du pays. Je vais y aller étape par étape. Par le passé, la retraite était bloquée pendant 40 ans et le record était de 900 personnes. Pour des raisons du réalisme financière et budgétaire, cette année 10.000 vont partir en retraite et ça sera un record jamais réalisé. Nous faisons des efforts pour revoir le budget à la hausse, pourvu que les retraités vivent une bonne vie.

Pour rendre l’utile à l’agréable, le Vice-Premier Ministre, Ministre de la fonction publique, procédera ce jeudi 14 juillet, à pose de la première pierre pour la construction d’un bâtiment de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de l’Administration Publique (CNSSAP) sur l’avenue Munyororo au quartier Lualaba en Commune Makiso, avant de clore sa mission gouvernementale dans la ville de Kisangani.

Suivez-nous sur Instagram ⬇️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *