8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : « Je suis venu à Kisangani pour cristalliser le dialogue entre les agents et fonctionnaires de l’État » (Jean-Pierre Lihau)

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, séjourne depuis ce mercredi 13 juillet 2022 en début d’après-midi, au chef lieu de la province de Tshopo, pour accomplir une mission gouvernementale, celle du redressement de l’administration publique congolaise.

Foulant le sol boyomais, le VPM a été accueilli par le représentant du gouverneur ai de la province de la Tshopo, quelques autorités tant publiques que militaires de la place, avant de retrouver une foule de la population boyomaise venue pour lui réserver un accueil chaleureux à la boyomaise.

A son arrivée, le patron de l’administration congolaise n’a pas manqué de dévoiler aux boyomais l’objet de sa venue dans la ville d’espoir.

Jean-Pierre Lihau à l’aéroport de Bangboka

Le chef de l’État congolais nous a demandé de redresser l’administration publique congolaise qui va très mal et dans mon approche, ce redressement passe par le dialogue social avec les acteurs principaux de l’administration qui sont les agents et fonctionnaires de l’État. Et trop longtemps dans notre pays, on a considéré que quand on parlait de l’administration publique, il fallait se limiter à Kinshasa au niveau de l’administration centrale, les services centraux de l’État. Moi, je considère que l’administration publique c’est tous les services aussi bien centraux que provinciaux. Voilà pourquoi je voudrai placer mon mandat à la tête de ce ministère sous le signe de l’éradication de disparités de la considération de l’ensemble de l’appareil de l’administration congolaise.

a déclaré Jean-Pierre Lihau, avant d’ajouter :

Je suis venu ici à Kisangani d’abord pour cristalliser ce dialogue social entre les agents et fonctionnaires de l’État, pour que je me mette à leur écoute, écouter leurs problèmes, leurs préoccupations, les préoccupations et problèmes qu’ils rencontrent dans le cadre de l’accompagnement de leur mission, ensuite, je vais les entretenir sur une série de réformes que nous mettrons en place afin de redresser, de moderniser notre administration publique et cet exercice de modernisation, cette œuvre de redressement de l’administration publique, ne peut réussir qu’avec eux, qu’avec leur implication. Je ne veux plus que l’on puisse considérer un fonctionnaire comme une charge, le fonctionnaire est une ressource humaine, est une valeur ajoutée, doit être un acteur de développement.

a-t-il signifié.

D’après Jean-Paul Lihau, aux côtés de la guerre injuste nous imposée par les ennemis de notre pays, il faut qu’il ait aussi une guerre que nous devons déclarer contre les injustices sociales, contre les disparités qui existent entre Kinshasa et les provinces. Il faut essayer d’agir, dit-il, pour réunifier la nation. C’est pourquoi le VPM a insisté sur le fait qu’il faut que les agents et fonctionnaires de l’État puissent jeter les bases d’une nouvelle administration voulue : moderne, intégrée et efficace, afin de jouer tout son rôle dans le développement, les perspectives pour un Congo nouveau comm le souhaite le Chef le l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *