27 mars 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Infrastructure

Développement de 145 territoires : tout savoir sur la situation de la Tshopo

Les ouvrages retenus dans le projet du programme de développement de 145 territoires ont été validés. La province de la Tshopo, la plus grande du pays, est évidemment concernée. Guy-Verlain Tshimanga, coordonnateur provincial dudit programme, a livré quelques détails autour du projet à la Radio Okapi, ce mardi 14 mars.

Depuis l’année passée, plusieurs axes ont été identifiés pour l’exécution des travaux liés au programme de développement de 145 territoires. Il s’agit notamment des axes routiers et les infrastructures. Selon Guy-Verlain Tshimanga, toutes les parties prenantes, entre autres les détails administrateurs de territoires, la société civile et les différents services étatiques, ont confirmé ces axes via un PV en guise des résultats.

Cependant, le coordonnateur provincial du Programme de Développement de 145 territoires à la Tshopo déplore l’absence des autorités territoriales qui avaient entamé ce projet.

Nous déplorons le fait que tous les administrateurs de territoires avec lesquels nous avons travaillé l’année passée ne sont plus en fonctions aujourd’hui. Sur les 7 administrateurs de territoires reçus aujourd’hui, 6 sont nouveaux, un seul rescapé, celui qui était à Banalia, qui se retrouve aujourd’hui à Yahuma, mais malheureusement il ne maîtrise pas Yahuma.

a-t-il expliqué au micro de Jacques Mukonkole.

A en croire Guy-Verlain Tshimanga, cette situation engendre un souci d’archives. Les administrateurs de territoires qui travaillent sur le PD 145 territoires aujourd’hui, dit-il, n’ont pas de la matière, on doit repartir à zéro. Cela a un impact sur les travaux, poursuit-il, car il y’a eu des avancées obtenues par les anciens administrateurs.

Le fait d’avoir eu les ressentants des territoires qui sont novices, qui ne maîtrisent pas les réalités, les contraintes ou les défis des terroristes qu’ils dirigent aujourd’hui, il a fallu recourir à la perspicacité du chef de division du plan. Heureusement pour lui, il a été à la genèse de projet, il a dû expliquer aux administrateurs de territoires comment ont été identifiés les axes. C’est grâce à son intervention que divers administrateurs de territoires ont compris que le processus était fondé.

Alors qu’il a indiqué que plusieurs axes routiers ont été retenus dans chaque territoire, qui font des milliers des kilomètres, Guy-Verlain Tshimanga a fait savoir à la source précitée que c’est l’entreprise SAFRICAS qui s’occupera de la constitution des infrastructures retenus dans la province de la Tshopo.

Ces infrastructures portent notamment sur les bâtiments administratifs des territoires : chaque territoire aura un nouveau bâtiment administratif construit à travers le PD 145 par l’entreprise SAFRICAS. Il y’aura des centres de santé et des écoles primaires.

a-t-il révélé.

Notez que SAFRICAS a démarré les travaux depuis le 10 mars, après la signature de son contrat avec le partenaire PNUD le 24 février à Kinshasa. La pose symbolique de la première pierre inaugurant officiellement ces travaux interviendra la semaine prochaine dans l’un des territoires de la Tshopo par la Gouverneure Madeleine Nikomba, rassure Guy-Verlain Tshimanga.

SAFRICAS devra livrer ses résultats après 6 mois, pour ces travaux dont le coût avoisine les 600 millions de dollars américains, dans le volet alloué au PNUD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *