30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Tshopo : suspense autour d’une éventuelle grève des assistants et chefs de travaux

La paie de ce mois de juillet va déterminer si les assistants et chefs de travaux, membres du Syndicat national des Chefs de Travaux et Assistants (SYNACAS), vont reprendre ou pas la grève. Cette révélation a été faite par le président provincial de cette association, ce mercredi 06 juillet 2022.

Les assistants et chefs de travaux membres du SYNACAS ne vont plus reprendre la grève après le 5 juillet comme annoncé il y a quelques jours par leur président provincial. Ce syndicat prolonge d’un mois son ultimatum adressé aux autorités du pays.

Selon le président provincial du SYNACAS, le chef de travaux François Lisalu, la reprise ou pas de la grève dépend de la paie du mois de juillet. Cette question était au centre des échanges entre les membres du comité provincial de ce syndicat et le président des chefs d’établissement de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) dans la Tshopo.

L’ultimatum n’a pas expiré, nous avions suspendu la grève suite aux accords qui ont été signés à Bibwa et la promesse faite par le gouvernement. Il était question d’évaluer pendant les mois d’avril et de juillet. Au mois d’avril, il y a eu quelques-uns qui ont été pris en charge par le gouvernement, nous devons encore attendre le mois de juillet pour évaluer, parce qu’il y a aussi les frais de recherche que le gouvernement doit accorder que nous attendons. Partir en grève le 5 juillet sa serait aller vite en besogne.

déclare le président provincial du SYNACAS/Tshopo

Signalons que c’est depuis le mois de juin dernier que la SYNACAS menaçait d’aller en grève ce 5 juillet.

Suivez-nous sur Instagram ⬇️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *