30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Tshopo : Joseph Mimbenga, administrateur d’Isangi, poussé vers la sortie

La dynamique des jeunes du territoire d’Isangi dans la province de la Tshopo exige la démission de l’administrateur du territoire, en la personne de Joseph Mimbenga.

Ce jeudi 20 janvier 2022, les jeunes réunis dans cette dynamique, pour exprimer leur ras-le-bol, ont organisé une marche pacifique, qui a malheureusement tourné au vinaigre : les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) les ont dispersé en tirant de coups de feu. Quelques manifestants ont été interpellés, parmi lesquels Justine Lifimbo, une jeune journaliste à la radio communautaire Bondeko, émettant localement.

Joseph Mimbenga est accusé d’être « auteur du désordre dans différentes entités de cette juridiction » :

Ils accusent l’autorité territoriale d’organiser les conflits dans les secteurs et chefferies et même dans les groupements. C’est le cas par exemple, dans le secteur de Yawembe sur place ici où quelqu’un qui a des problèmes à la mairie, on l’a imposé ici alors qu’on a suspendu celui qui était là comme intérimaire. Dans la chefferie Kombe, l’administrateur du territoire a validé un document pour diviser la chefferie et ça crée des conflits, a Yanonge. C’ést la même situation, à Ilambi, un groupement où il y a eu même des morts. Alors, les jeunes ont trouvé que c’est l’administrateur du territoire qui entretient ce désordre pour tirer des profits

a témoigné, Joseph Bassay, le président de la Société civile d’Isangi.

Suite à l’arrestation brutale de Justine Lifimbo et de quelques jeunes lors de ces manifestations, quelques habitants du territoire d’Isangi déplore déjà une insécurité montante, bien que la jeune journaliste a été libérée tard dans la soirée.

administrator
Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *