30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Politique

Tshopo – Crise à l’Assemblée provinciale : la réponse sèche de Mandiongwe à Bokungu

Ce samedi 25 juin 2022, tous les regards seront tournés vers l’Assemblée provinciale de la Tshopo : un bureau d’âge sera installé, consécutivement aux retraits de confiance signés par 15 députés provinciaux contre les Président et Vice-président de cette institution en date du 20 juin.

C’est Joseph Kombozi Boho, directeur administratif de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, qui invite tous les députés provinciaux, le personnel cet hémicycle, ainsi que le public, à prendre part à la séance plénière consacrée à l’installation du bureau d’âge.

Cependant, dans la foulée de signatures de ces retraits de confiance qui maintiennent Gilbert Bokungu sur une chaise éjectable, ce dernier a tenu à réagir. Il a rejeté en bloc cette pétition.

Le message officiel No 25/CAB/VPM/MINTERSEDECAC/AOK/047/2022 du 14 Mai 2022 en exécution des instructions du conseil des Ministres interdisant toute initiative de nature à initier le changement dans Assemblées provinciales n’a jusque là un acte contraire. (…) qu’il ne peut y avoir deux pétitions au cours d’une même session pour une même personne.

a rappelé le président de l’Assemblée provinciale, rapporté par InfosPlus RDC. Relayé par la même source, l’honorable Jacques Mandiongwe, l’un des signataires de cette pétition, n’a pas tardé à répondre :

Il ne peut pas se substituer aux juges administratifs. S’il pense que la personne n’a pas qualité, qu’il attaque ce communiqué à la justice.

Après le très long feuilleton de contentieux électoral opposant Madeleine Nikomba à Tony Kapalata, la province de la Tshopo va sans doute vivre, ce samedi 25 juin, la dénouement d’un autre feuilleton politique à rebondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *