8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Nord-Kivu – Répression de la marche anti-M23 à Rutshuru : des dégâts humains dans le bilan

Ce jeudi 22 septembre 2022 dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu, la population s’est levée pour réclamer la reprise des offensives militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) contre les positions occupées par les terroristes du M23.

Répondant à l’appel lancé par la société civile locale en début de semaine, les habitants et les déplacés de guerre ont pris la direction du bureau du territoire pour un sit-in, en vue de dénoncer « le laxisme des éléments des FARDC engagés sur le front contre le M23 ».

Sur leur passage, les manifestants se sont heurtés à des agents de l’ordre, déployés pour empêcher cette marche. Des échauffourées se sont éclatées entre les deux camps, le bilan provisoire fait état d’un mort et de deux blessés.

A Kiwanja et à Rutshuru-Centre suite à cette situation, les activités socio-économiques ont été paralysées durant quasiment tout le reste de la journée du jeudi.

Déjà fermés le matin pour répondre à l’appel de la société civile, boutiques, écoles, restaurants, cafés, stations-services… n’ont pas ouvert leurs portes jusqu’à la fin de la journée.

Une grande présence policière a été signalée aux alentours du bureau du territoire de Rutshuru après les échauffourées, quelques manifestants y sont tout de même restés, en face. La situation est restée tendue…

Notez que parmi les victime, l’unique mort signalé dans ce bilan provisoire est un déplacé de guerre, alors que du côté des blessés, on note un policier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *