1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Musique

Nord-Kivu : imbroglio autour des élections du nouveau comité des musiciens de la province

C’est une confusion totale. Tenues ce vendredi 4 Mars 2022 au foyer culturel de Goma, les élections du nouveau comité de l’Union des musiciens du Congo section du Nord-Kivu n’ont pas connues une fin normale. Selon plusieurs participants, un désordre a caractérisé ces assises des artistes musiciens de la province.

La passation du pouvoir du comité sortant de Mack El Sambo n’a donc pas vécu comme prévue. Pour cause, l’heureux élu Jamal Hussein n’a pas réuni toutes les conditions pour briguer un mandat à la tête de cette corporation selon le président sortant.

Toutes mes excuses pour le désordre d’aujourd’hui mes chers amis ! Les élections n’ont pas abouti parce qu’un des candidats à la présidence est autre chose que musicien !On reporte pour un autre jour.

a lâché le Reggae man Mack El Sambo sur les saisons sociaux.

Des accusations qui n’ont laissé indifférent le principal intéressé, qui n’est pas passé par le dos de la cuillère pour brandir sa carte de membre et confirmer son éligibilité devant la presse locale.

C’est le regret que je peux exprimer vis à vis du comité sortant qui s’est montré hostile pour rien à ma personne. Je me demande quelle est la bonne raison parce que j’ai rempli toutes les conditions. J’ai ma carte de membre, je suis producteur, mécène et promoteur culturel. Je ne vois pas comment Mack El Sambo et son comité vont s’opposer au résultat de vote par suffrage universel.

a-t-il dit.

A la présidence de ce comité, Jamel Hussein était candidats aux côtés d’autres artistes tels que JC Kibombo et W Malick. Retenir une candidature qui n’était pas éligible jusqu’à la journée de votes n’était-il pas une erreur du comité organisateur des élections ? Jamal Hussein sera-t-il installé officiellement ? Le comité sortant qui n’a pas accepté ces élections parviendra-t-il à organiser d’autres élections dans un climat apaisé ? Des questions qui auront peut-être des réponses dans l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *