8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Le Débat KL Politique

Madeleine Nikomba : quelles priorités pour le décollage de la Tshopo ? (Les avis)

Samedi 6 août dernier, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a investi Madeleine Nikomba, Gouverneure de la province de la Tshopo. Dans la foulée, des tshopolais ont exprimé leur satisfaction à travers des messages de félicitations et soutien, mais surtout, déjà, ces deniers pensent à ce que devrait faire leur nouvelle autorité, pour changer la donne dans cette province, longtemps dans le gouffre.

Par quoi la nouvelle cheffe de l’Exécutif provincial devrait-elle commencer ? Pourquoi ? Quels sont les secteurs prioritaires pour parvenir enfin au développement de cette grande province ? Pour tenter de trouver des réponses à cette interrogation, notre rédaction a laissé la parole à vous, ses lecteurs.

Voici la sélection des meilleurs avis de nos abonnés

Trésor Alambelo : « La réhabilitation des routes d’approvisionnement, l’instauration de l’autorité de l’État pour faire face à la délinquance juvénile urbaine, l’électricité et l’approvisionnement en eau potable des nouveaux quartiers de la ville ainsi que l’asphaltaga de la voirie urbaine. »

Arnold Amisi : « Électricité; Infrastructures routières; Accès à l’eau dans les zones rurales; Sécurité (avec la montée en flèche des groupes de voyous dans plusieurs communes); La cohésion sociale vu que la province de la tshopo regroupe plusieurs tribus. »

Jpson Munemeh : « Routes des déserts agricoles liant les territoires et le centre ville afin d’équilibrer le prix des produits de première nécessité, les infrastructures stratégiques dans la ville , l’électricité, l’eau dans zones rurales, cohésion sociale et l’équilibre du social en tenant compte de la justice en ce qui est du rapport entre les impôts et taxes au niveau de la province et de la ville car la population est asphyxiée… Trop d’impôt tue l’impôt et les taxes sont multiples sans tenir compte de l’aspect lié à la corruption et tracasseries multiples… Et aussi et surtout pensez à un projet agroalimentaire, agro pastorale afin de rendre la province compétitive et garantir l’auto suffisance, promouvoir l’agriculture. »

Suivez-nous sur Instagram ⬆️

Joseph Matabisi : « Aménagement du territoire et modernisation de la ville ; La valorisation du capital humain ; Agriculture et santé ; Bonne gouvernance et respect de la procédure des marchés publics et éviter le gré à gré. Nous demandons à celui où celle qui sera chargé de communication de Maman Madeleine de faire chaque trimestre un point de presse pour montrer les actions réalisées par le Gouvernement provincial dans chaque secteur. Nous avons besoin des Ministres compétents afin d’aider la brave dame à réaliser son programme d’action conformément à la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi. »

Degrâce Pakele : « D’entrée de jeu, que sa gouvernance prône l’unité dans la province de la Tshopo pour que la paix soit efficace, qu’elle lutte vraiment contre la délinquance juvénile pour mettre fin à des questions du genre KULUNA, qui a comme corolaire phénomène évapo, qu’elle puisse également exhorter la population boyomaise à éviter la justice populaire car nul ne peut se faire Justice. Dans la mesure du possible, qu’elle régularise aussi la question des infrastructures et de l’électricité dans la province de la Tshopo en général et dans la ville de Kisangani en particulier. »

Patrick Bembide : « La province a une liste interminable de problèmes vu l’échec des pouvoirs provinciaux, les tâtonnements en matière d’organisation ont été les étapes considérables du sous développement. C’est comme ça qu’à mon avis, recoller le tissu social déchiré, restaurer l’autorité de l’Etat, et une relance des activités productives (agricole), demeurent les soucis prioritaires et très urgents. »

Théo Phambu : « Les routes, l’emploi, l’eau et l’électricité. »

Victor Kingombe : « Électricité, Infrastructures routières »

Nathalie Chloé : « Que la Gouverneure travaille durant 100 jours sans un gouvernement. Qu’elle puisse mettre en place une équipe des technocrates au cabinet et conseillerie qui seront appuyés par les chefs de division, qui sont des services techniques en province. Ainsi, elle s’atelera sur des actions urgentes comme l’électricité, des routes dessertes agricoles, lutte contre la corruption et couplages des recettes en mettant en place des logiciels de gestion des recettes publiques au niveau de province. Réduire l’effectif dans les régies financières. »

Éric Abanati : « L’électricité, agriculture, développement rural (routes de dessertes agricoles) et tourisme. »

A la question de savoir quels secteurs devrait prioriser la nouvelle Gouverneure pour le décollage de la Tshopo, les tshopolais (en particulier les boyomais) ont donc été clairs et nets. Notre rédaction remercie tous ceux qui ont émis des avis à ce sujet et espère les retrouver prochainement pour un exercice similaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *