30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : la SNEL, encore…

La ville de Kisangani est de nouveau plongée dans le noir. La Société nationale d’Electricité (SNEL) s’est encore appuyé sur son refrain : la centrale hydroélectrique de la Tshopo connaît une nouvelle panne.

Le quotidien des boyomais rime avec l’obscurité, on s’en remet encore et toujours aux panneaux solaires et groupes électroniques, du moins, pour ces citoyens qui en ont la possibilité. Les interventions des techniciens de la SNEL offrent des solutions toujours aussi éphémères, du coup, tout porte à croire que les mêmes causes produisent des mêmes effets.

En effet, depuis environs quatre jours, une grande partie de la ville n’est plus servie en électricité. Et comme on pouvait bien s’y attendre, la SNEL a, dans un communiqué datant du samedi 23 juillet, annoncé que le groupe numéro 3 de la centrale hydroélectrique de la Tshopo est à l’arrêt, à la suite, lit-on dans ce énième communiqué de presse de cette société, des travaux d’investigation et d’intervention au palier tribune.

La capacité de la centrale de la Tshopo avec l’unique groupe numéro 2 qui est resté en service est réduite de 12 mégawatts à 6 mégawatts.

poursuit ledit communiqué. Il indique par ailleurs que les techniciens sont à pied d’œuvre pour décanter la situation.

Ainsi, comme d’habitudes, la SNEL présente ses excuses à son aimable clientèle pour le désagrément que cette situation occasionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *