8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Environnement Interview

Kisangani : « La forêt a une multi-fonctionnalité chez les humains » (Shako Omeonga)

Le sujet sur la forêt et sa gestion, constitue un débat à la une en RDC, ce, dans les grandes rencontres au niveau national qu’international. Pour parler de cette multi-fonctionnalité de la forêt, Maître Shako Omeonga, Coordonnateur provinciale de la Dynamique des Jeunes pour l’Environnement et le Développement Durable (DYJEDD), a accordé une interview à Kaba Lisolo ce samedi 16 avril 2022.

Pouvez-vous nous parler de l’importance de la forêt dans la vie des hommes dans la société ?

La forêt joue une multifonctionnalité dans la vie des hommes. La forêt nous aide à purifier l’air que nous respirons, elle régule le débit des sources et filtre l’eau. Elle nous aide également à fournir du bois, elle est une ressource renouvelable à perpétuité. La RDC étant un pays riche en écosystème et ressources forestiers, et la Tshopo étant l’une des provinces forestières du pays, capitale aussi bien pour notre pays que pour notre province. Elle constitue la nécessité d’assurer non seulement une bonne promotion de la forêt et sa multi fonctionnalité, mais aussi une bonne sensibilisation de la population sur l’importance d’une gestion durable de nos forêts qui, actuellement fait face à une forte pression en termes de déforestation, donc la forêt est une production et une consommation durable.

Pourquoi dites-vous que la forêt est une production et une consommation durable ?

La « forêt et une production et une consommation durable », ici je mets l’accent sur la nécessité d’assurer une production et une consommation durables de nos forêts et de ses ressources et ce, au regard des objectifs du développement durable (ODD). Une production est durable autant qu’une consommation lorsqu’elle est faite rationnellement pour répondre à des besoins vitaux essentiels de sorte à tenir compte des besoins des générations futures. L’appel est donc lancé à une production et une consommation rationnelles des forêts et de ses ressources, de telle sorte que les générations futures puissent également en tirer profit. La population doit d’abord prendre conscience de l’importance de la forêt dans la préservation de l’écosystème, et cela passe par une bonne communication et une bonne sensibilisation à tous les niveaux. Pour ce qui est des actions à mener. Il faut principalement lutter contre les différents moteurs de la déforestation, à entre autres l’agriculture itinérante sur brulis, l’exploitation non durable des forêts, l’exploitation minière non durable, le feu de brousses. Il faut en outre améliorer notre système gouvernance forestière en vue de l’adapter aux exigences d’une gestion rationnelle et durable des forêts.

Quelles conséquences de la mauvaise gestion de la forêt ?

Les conséquences de la mauvaise gestion de la forêt c’est principalement la déforestation avec toutes les conséquences qui en découlent à la base du changement climatique qui est un fléau qui gangrène le monde actuellement.

Et de la potentialité de la province de la Tshopo en matière de forêt

La province de la Tshopo est l’une des grandes provinces forestières de la RDC. La preuve en est que plusieurs programmes et projets en rapport avec l’environnement sont en gestation dans notre province.

Un message à la population boyomaise

Comme message, la forêt et sa multi-fonctionnalité nécessitent une production et une consommation durables de sorte qu’elle serve également aux générations futures. Nous en appelons à une prise de conscience collective pour préserver nos forêts afin de lutter contre les effets dus à la dégradation et à la déforestation.

Il importe de savoir que, selon les spécialistes en cette matière, les forêts absorbent le carbone et réapprovisionnent en oxygène l’air que nous respirons. Les forêts règlent le débit des cours d’eau en interceptant les eaux de pluie, en absorbant l’eau dans les sols et en la libérant graduellement dans les cours d’eau et les rivières, qui constituent leurs bassins hydrographiques. Les forêts sont donc une ressource vitale pour le climat, l’eau, la santé et les moyens de subsistances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *