8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Culture

Kisangani – Festival Au-delà des étoiles : « Je ne dirai pas que tout était parfait à l’ouverture » (L-Maniche)

L’artiste boyomais Patrick Bakanya alias L-Maniche, n’a pas caché ses capitaux à l’issue de l’ouverture de la première édition du festival Au-delà des étoiles, qui a vécu une étrenne prestation des artistes boyomais sous une pression sonore critiqué dans tous les sens. L’ambassadeur de ce festival qui était l’un des artistes qui ont presté ce dimanche 5 Juin, a qualifié cette première journée d’une bonne tentative promettant une amélioration distinctive aux prochains jours, pour revivre l’histoire de la guerre de six jours à Kisangani de génération en génération.

L’auteur de « Toza », « S-doux » et « Mr Djuma », qui est monté sur le podium porté au coup par ses juifs (nom attribué à ses mélomanes), s’est montré positif pour l’organisation de ce festival qui, selon lui, doit unir les boyomais, en particulier les artistes, pour vivre ensemble l’identité boyomaise à travers cette commémoration. D’où une bonne organisation envisagée contrairement à celle vécu dimanche à l’Espace Boyoma Masolo devant un grand public agité.

En tant qu’ambassadeur de ce festival, mes impressions sont positives. D’abord parce que c’est la première fois qu’on puisse avoir un festival en mémoire des victimes de la guerre de six jours; ensuite les boyomais ainsi que des personnes venues d’ailleurs ont répondu présent. J’ai vu un grand monde, déjà on démarre bien il y a un avenir et il nous faut un soutien pour vivre notre histoire. Je ne dirai pas que tout était parfait dans l’organisation, il y a eu quelques problèmes mais on espère redorer le blason l’année prochaine.

a lâché L-Maniche à la rédaction de Kabalisolo.com

S’agissant des artistes qui n’ont pas presté à l’ouverture de ce festival et ceux qui ont préféré abandonner au jour J, Maniche a éclairé la lanterne en appelant les boyomais à l’unité et à une noble responsabilité de la part des artistes de ce coin du pays, où la culture semble baisser de niveau.

On a plus de cent artistes et tous ne pouvaient pas prester le même jour… Le festival n’est pas encore terminé, ils présteront le jour de la clôture sur la 15e avenue Tshopo. On se bat seul, nous n’avons pas de partenaires, les artistes doivent être responsables dans tout engagement ! Je pense que Kisangani sera à l’honneur surtout si l’EPSP inclut dans son programme l’histoire de la guerre de six jours. Aimons Kisangani et soyons unis.

a-t-il ajouté.

Démarré ce dimanche 5 Juin 2022, ce festival va se clôturer le samedi 11 Juin au rond-point de la 15e avenue dans la Commune de la Tshopo, milieu qui était plus touché pendant ladite guerre il y a 22 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *