6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : en colère, les handicapés barricadent la route devant le centre Simama

Une ambiance inhabituelle se vit depuis la matinée de ce mardi 6 septembre 2022 devant le centre Simama dans la commune Makiso.

En effet, les médecins de l’hôpital du centre Simama sont butés à d’énormes difficultés dans l’exercice leur profession, suite au manque d’électricité. Travaillant dans différentes structures dudit centre, notamment dans cet hôpital pour certains, les handicapés sont remontés face à la Société nationale d’Electricité (SNEL), suite aux délestages dans la ville de Kisangani, qui n’épargnent pas leur établissement, avec toutes les conséquences possibles.

Cette semaine, l’irréparable est arrivé : un des patients de l’hôpital est décédé, n’ayant pas bénéficié des soins nécessaires, suite au manque d’électricité, qui n’a pas permis le fonctionnement de certains appareils utilisés dans l’hôpital.

Ils ont envoyé le courant lors de l’arrivée du Premier Ministre, pour le couper dès son départ.

s’exclament-ils.

Après à peine quelques minutes de manifestation, des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) sont descendus sur le lieu pour tenter de collaborer avec les manifestants, en vue de rétablir la circulation, alors bloquée sur cette rue. Une intervention accomplie avec succès.

Dans la foulée de cette revendication, ces handicapés ont obtenu gain de cause : le courant s’est rétabli au centre Simama, et sur toute la rue.

En dépit de la fameuse panne au niveau de la centrale hydroélectrique de la Tshopo, le centre Simama, tout comme certains coins de la ville de Kisangani, a été desservi en électricité ces derniers jours, avant de replonger dans le noir. Une situation qui fait douter des nombreuses personnes sur l’existence de la panne, car disent-elles, la SNEL envoie le courant quand les grandes autorités arrivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *