10 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : 7 cas d’incendies enregistrés ces 12 derniers mois

Les problèmes de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo sont multiples. Au-delà de la situation d’électricité et du manque des routes praticables, plusieurs autres situations font l’objet d’inquiétudes dans le chef de la population. C’est notamment la succession d’incendies aux causes floues.

Dans cette ville plongée dans le noir depuis près de deux ans, la recherche des causes de la majorité de ces incendies n’est pas généralement orientée vers d’éventuelles surcharges électriques. Aussi, faut-il le dire, très souvent ces feux consument tout, les dégâts matériels sont aussi inévitables qu’irréparables. La faute, dans ce sens, au manque de véhicule anti incendie.

Ce samedi 1er octobre 2022, les habitants de Boyoma se sont réveillés avec la nouvelle d’un nouveau cas : cette fois, c’est sur l’avenue Musibasiba dans la commune Makiso. Cependant, celui-ci n’est pas le premier. Du moins, si l’on voyageait dans le temps, pour revoir les 12 derniers mois.

Les derniers incendies à Kisangani

Avant que des boutiques ne soient réduites en cendre ce vendredi aux environs de 23h sur le fameux Couloir de la mort, Kisangani et surtout la commune Makiso, a dû faire face à une récidive déclenchement de feu. Nous en avons répertorié 6, hormis le cas de la nuit de ce vendredi.

Le 14 août dernier, à 20h précise, un compartiment du marché central, en face du bâtiment de l’établissement Beltexco, prenait feu. L’origine de cet incendie n’a jamais été connue.

Trois jours plus tôt, le 11 août, nous avons été alerté sur l’avenue Fataki Bis, au quartier Maman Mobutu. Sous la chaleur de midi, une maison inhabitée, appartenant à l’honorable Gaston Musemena, député national et ancien ministre national de l’EPST. Des témoins sur place ont fait savoir que le courant électrique avait été à l’origine de cet incendie, pourtant la ville, ou mieux, ce quartier, n’est pas desservis en électricité.

Le 28 juin de cette année, la baleinière MB Saleme, en partance pour le territoire d’Isangi, prenant feu avant d’être engloutie par les eaux du majestueux fleuve Congo. Aucune perte en vie humaine, heureusement… D’énormes dégâts matériels enregistrés.

2021, c’était également une année marquée par des incendies à Kisangani. Sur l’avenue du marché en face de l’établissement Congo Futur, l’immeuble connu sous le nom de Kasa Fils prenait feu, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2021. À ce jour, ce bâtiment n’existe plus.

Deux jours plus tôt, c’était au tour de la commune Kabondo d’être visitée par le feu. Dans la nuit du 26 au 27 du même mois, alors que la ville était en ébullition avec la présence de la Première Dame, un bâtiment regroupant quatre boutiques était réduit en cendre sur la 13e avenue Kabondo, sur la route TP.

L’Université de Kisangani n’a pas été épargnée par cette vague d’incendies : le 7 septembre 2021 à 20h, une maison et plusieurs biens au Guest-House de l’UNIKIS partaient en fumée. Là aussi, curieusement, la cause était liée au courant électrique.

Ce sont là donc, les sept incendies enregistrés dans la ville de Kisangani ces douze derniers mois. La majorité est survenue la nuit, mais tous ont un point commun : aucune intervention pour éteindre le feu. Le dossier véhicule anti incendie est une lettre morte, la population elle-même, se débrouille tant bien que mal.

administrator
Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *