1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Sud-Kivu – Un casque bleu tué à Minembwe : la MONUSCO hausse le ton, Patrick Muyaya réagit

Des hommes armés ont attaqué la base de la Mission de l’organisation des Nations-Unies au Congo (MONUSCO) dans le territoire de Minembwe en province du Sud-Kivu, ce vendredi 30 septembre 2022 dans la soirée. Le bilan de cette incursion fait état d’un mort.

Dans un communiqué de presse paru ce samedi 1er octobre 2022, la MONUSCO confirme cette information et condamne cette attaque de sa base de Minembwe à 22h30 (heure local), au cours de laquelle un casque bleu de nationalité pakistanaise. Ces assaillants, présumés du groupe armé Twirwaneho, avaient peu avant, note ce document, contacté la MONUSCO pour une reddition.

La Mission rappelle que les activités de désarmement de combattants menées par la mission sont mandatées par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et conduites de manière impartiale sur une base volontaire.
Les attaques contre les casques bleus peuvent constituer un crime de guerre. La MONUSCO appelle les autorités congolaises à déployer tous les efforts possibles pour que les auteurs de cette attaque odieuse répondent de leurs actes.

note ce communiqué.

De son côté, Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement, a réagi dans la foulée.

Le Gouvernement condamne avec la dernière énergie cette attaque et exprime sa compassion et sa solidarité à la mission pour la mort du casque bleu pakistanais. Ses services habilités vont travailler avec ceux de la MONUSCO pour élucider les circonstances de cette attaque.

a-t-il posté sur Twitter.

Par ailleurs, la MONUSCO indique qu’elle demeure engagée à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l’est du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *