30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Haut-Uélé : des présumés rebelles ont attaqué Watsa

La chefferie de Walese dans le territoire de Watsa en province du Haut Uélé, s’est vidée de sa population depuis le weekend dernier. La cause, l’insécurité causée par l’incursion des hommes armés non autrement identifiés, dénonce la société civile locale.

Dans la province du Haut-Uélé, quelques sites de la chefferie, ont été le samedi 22 octobre dernier, la cible des présumés rebelles. Cette attaque a provoqué la panique et le déplacement des populations locales, déclare la société civile locale. Certains habitants ont pris la direction de Watsa-centre, alors que d’autres se sont réfugiés dans la brousse.

Contacté à ce sujet, le député provincial Hervé Ndute, élu de Watsa, a appelé les gouvernements provincial et central à déployer les éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans cette contrée, afin d’assurer la protection des populations locales.

Ces hommes armés proviendraient probablement de l’Ituri, de la route qui mène à Mongwalu. Ils étaient mis en débandade par les FARDC. Alors, ils se sont reconstitués en armée pour attaquer d’autres territoires. Ces assaillants sont actuellement à Maituli, parce qu’ils ont pris Arumbi le chef-lieu de la chefferie, mais ils sont aussi déjà à Maikulu. Ils continuent d’avancer vers Watsa-centre. Ils sont nombreux et bien armés, vu qu’ils ont laissé une unité à Arumbi où ils sont installés.

a-t-il expliqué.

De son côté, la population de la chefferie de Walese demande aux autorités tant nationales que provinciales, de trouver une solution le plus vite possible, pour mettre hors d’état de nuire ces assaillants, dans cette partie de la province qui est devenu la cible des groupes armés, avec notamment l’assassinat d’un homme du côté de Niangara par des Mbororo en septembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *