8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Tshopo : après une semaine de troubles pour la succession d’un chef rebelle, une accalmie s’observe à Opienge

Le groupement d’Opienge dans le territoire de Bafwasende en province de la Tshopo, retrouve le calme après une semaine de panique. A la base, une dispute de succession à la tête de l’Union des Peuples pour la Libération totale (UPLT), un mouvement rebelle Maï-Maï cher au défunt général autoproclamé Luc Yabili.

La population du secteur de Barumbi dans ce groupement d’Opienge a vécu une semaine très mouvementée. En effet, après la mort du général autoproclamé du groupe rebelle UPLT, Luc Yabili, la recherche de sa succession a causé des troubles dans ce coin de la Tshopo, mettant ainsi les habitants en danger.

Selon l’administrateur du territoire qui nous a livré l’information ce jeudi 27 octobre 2022, le fils du défunt voulait à tout prix succéder à son père. Chose que digérait mal l’adjoint de Luc Yabili. Un compromis a finalement été trouvé et le calme est revenu à Opienge après une semaine de dispute.

Avec la mort du Luc Yabili dans le parc de Maiko dans la province de la Tshopo, la course au pouvoir pour lui succéder a commencé. Il y eu des échauffourées quand le fils de Luc voulait prendre la tête du mouvement, alors que l’adjoint de Luc voulait la même chose. Ce malentendu s’est soldé avec des coups de balles dura une semaine. Et en fin de compte, ils se sont mis d’accord pour que Chokoro qui était l’adjoint de Luc Yabili prenne le bâton de commande du mouvement et le fils de Luc sera son adjoint.

a expliqué Bertin Bireke.

Pour rappel, le général autoproclamé du groupe rebelle UPLT, Luc Yabili, est décédé au mois de septembre dernier, de suite d’une courte maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *