8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Politique

Un professeur doute de la dent de Lumumba

Le caractère véridique de l’appartenance d’une relique, à l’occurrence la dent restituée par la Belgique, à Patrice Emery Lumumba, ne fait pas l’unanimité.

Si les Belges ont décidé de se délester de ce reste du corps du héros national congolais 61 ans après son assassinat, persuader certains congolais qu’il s’agit bien d’une dent de Lumumba est une autre affaire.

En effet, au cours d’un point de presse ce lundi 27 juin 2022 à Kisangani, le Professeur Alphonse Maindo qui était face à la presse boyomaise pour revenir sur la situation survenue le 10 juin dernier dans sa résidence qui avait subi un assaut des éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et annoncer des poursuites judiciaires contre ses comploteurs, ce dernier n’a pas manqué d’aborder quelques sujets d’actualité, notamment le passage de la relique du premier Premier Ministre congolais à Kisangani.

Le professeur Alphonse Maindo

Je ne veux pas polémiquer sur cette dent, mais je ne suis pas sûr que ça soit la sienne.

a lâché le Professeur Alphonse Maindo. Il a par ailleurs parlé du sens qu’on pourrait donner à la cérémonie de la tournée de la relique de Lumumba. Il a rappelé que chez les bantous, tant qu’on n’a pas encore vu le cadavre ni inhumé, on ne croit pas à la mort de la personne. On veut avoir son corps et l’inhumer, pour le communier avec le monde des ancêtres.

Probablement, c’est dans ce sens qu’on va prendre cette cérémonie de la relique de Lumumba, cet homme qu’on a voulu faire disparaître en mettant son corps dans l’acide sulfurique pour qu’il n’y ait jamais de pèlerinage sur sa tombe.

dit-il.

Aussi, le Professeur Maindo a indiqué que le moment n’est pas bien choisi pour faire ces obsèques de Lumumba : le pays traverse une crise profonde, où les FARDC sont en difficulté, entrain de se battre avec bravoure face à une puissance étrangère qui semble plus forte.

Pour rappel, la relique de Lumumba était de passage à Kisangani du 24 au 26 juin dernier. C’était après son passage à Lumumba ville dans la province de Sankuru, et avant celui à Lubumbashi dans le Haut-Katanga. Ce lundi 27 juin, elle a été rapatriée à Kinshasa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *