28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Sport

LINAFOOT D2 : Malekesa n’est affecté par sa « crise »

Désaccord, crise de gestion, fissure… finalement, Malekesa a tu le suspense ce samedi 19 novembre face au CS Makiso Kisangani au terrain de l’Athénée Royale de Kisangani. Il n’y a pas eu deux Malekesa sur le terrain comme les inquiétudes des uns des autres laissaient entendre, considérant la persistance de la crise jusqu’à la veille même du match, entre le comité dirigeant et le comité des sages qui s’est constitué en comité de crise. Chacune des deux parties voulaient tirer à sa soif la confiance des supporters et même des joueurs.

Sur le terrain, ces soucis administratifs se sont faits sentir. En effet, Malekesa n’a pas produit son jeu habituel, ce, malgré le résultat positif final.

Makiso quant à lui, porté par Johnny Batamba, ancien défenseur de Nika désormais assistant manager adjoint chez les Corbeaux, ne cessait de voir l’ombre de son emblématique trucident Abdallah Basitolo alias Kross, qui sert déjà le camp adverse.

Par contre, Chadrack Kasongo dit Kebano, était le seul patron du milieu dans cette partie, ce qui a permis à son équipe, à travers ses duels gagnés et ses relances de jeu, d’enchainer des entrées dans la surface du TS Malekesa, se procurant beaucoup d’occasions, multipliant des tirs cadrés, mais dont aucun ne trompera le portier des Vert et Blanc.

Dominé dans le jeu, Dorack Likunde (nouvel entraîneur du TS Malekesa ? On ne sait pas tout) garde son tempo face aux multiples assauts du CS Makiso avec son nouveau « Kebano ». Il n’y a eu ni vainqueur ni vaincu à la mi-temps (0-0).

De retour des vestiaires, Malekesa n’a pas attendu longtemps pour marquer son unique but de la rencontre et la toute première de la saison.

À la 50e minute, Malekesa se tire de l’affaire par son défenseur Gratien Boteba, qui ouvre et ferme le score par un dépôt simple du ballon traînant devant lui, après coup de tête de l’attaquant Bisabita repoussé par le gardien de Makiso. Les Corbeaux ont dominé dans le jeu, mais les Chinois en revanche, se sont montrés plus réalistes (1-0).

Avant le grand derby prévu le 26 novembre prochain sur le même terrain face à l’AS Nika, le TS Malekesa fait le plein de confiance grâce à cette victoire et ce, en dépit des soucis de bureaux qui hantent l’équipe.

De son côté, le CS Makiso qui est déjà à sa deuxième défaite de la saison, un début inhabituel, peut espérer sauver sa peau lors de ses prochaines rencontres face au FC Dynamique et l’AS Nouvelle Espérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *