1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Sport

LINAFOOT D2 : Dynamique-Nika et Malekesa-Makiso ce mercredi, les entraîneurs en parlent

Après une première journée où les résultats ont contredit les attentes, la deuxième journée du championnat national de la deuxième division dans la zone Est/poule A se joue ce mercredi 10 novembre pour les clubs de Kisangani. Comme il en est de coutume, les entraîneurs du CS Makiso, du TS Malekesa, du FC Dynamique et de l’AS Nika se sont exprimés en conférence de presse d’avant-match.

Un point commun entre les quatre : la détermination. Face à la presse, les coachs des équipes Boyomaises engagées dans cette compétition nationale n’ont pas caché leurs envies de remporter chacun son match de ce mercredi. Si pour les uns, Nika et Malekesa, il s’agit de gagner pour se relancer, pour les autres, Makiso et Dynamique, il sera question d’enchaîner.

Voici les extraits de leurs propos :

Rovin Bolamba, entraîneur FC Dynamique :

Le match de demain sera difficile pour leurs deux équipes. C’est presque la poule de la mort. Il y’a des grandes équipes, nous sommes comme des petits poussins. Nous sommes entrain de monter vers le haut. L’objectif est de gagner, mais si ce dernier n’est pas atteint, il y’a d’autres matchs qui nous attendent. (…) Il y’a eu des départs, il y’a eu des arrivées. Nous avons perdu notre avant-centre qui était titulaire, mais aussi notre libérau Chadrack. Mais il y’a eu quand même des arrivées, des jeunes talents. (…) Cette saison, l’objectif c’est la Ligue 1. Ce n’est pas facile, mais ce n’est pas impossible. Il n’y a pas de recette miracle pour battre Nika, l’essentiel c’est que chacun donne le meilleur de soi-même pour ramener un résultat.

Jento Kambala, entraîneur Makiso :

Nous allons aborder le match de demain avec un mental haut. Nous allons jouer contre Malekesa qui n’est pas une petite équipe, mais que le meilleur l’emporte. Comme tout le monde, notre ambition est d’être classé au dessus du classement. La tâche n’est pas facile car à Kisangani il y’a des choses qu’on ne peut pas admettre, notamment l’arbitrage. Je ne suis pas content de l’arbitrage. Les arbitres de Kisangani ont des tendances. Il y’a aussi le problème lié à ce stade, sans oublier l’insécurité. On nous jette des pierres de partout. Il y’a toutes sortes de troubles.

Blaise Baolimo, entraîneur Malekesa :

On a perdu le premier match, c’est vrai, mais on n’a pas perdu la compétition. Demain c’est un grand défi, mais nous un Malekesa, nous un grand club. On ne néglige pas l’adversaire, mais on pense qu’on va faire la différence. Lors du premier match il y’a eu des défauts sur le plan tactique, quelques joueurs n’ont pas répondu correctement à la consigne donnée. Mais je vais remonter leur morale pour le prochain match. L’objectif n’est pas que de battre Makiso ou Nika, l’objectif c’est de jouer les playoffs. Je sais qu’avec la qualité de mes joueurs, on va faire un bon résultat.

Frédéric Bokota, entraîneur adjoint Nika :

On a perdu le premier match, on doit donc impérativement gagner le deuxième. On n’a pas le droit de perdre ce match là. On joue contre une équipe coriace de la province, c’est l’un des clubs de Kisangani que je respecte beaucoup. On va mettre toutes les batteries en marche et notre savoir faire pour neutraliser l’adversaire. Face à Makiso, les joueurs n’ont pas respecté notre consigne en première mi-temps. Makiso nous a battu au milieu du terrain.

Le rendez-vous est pris pour ce mercredi 10 novembre au terrain de l’Athenée Royal de Kisangani, où le FC Dynamique va défier l’AS Nika à 13h, avant le choc entre le TS Malekesa et le CS Makiso à 15h.

EMERY KABONGO

administrator
Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *