8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Les étudiants de l’IBTP Kisangani ont-ils vraiment tabassé leur DG ? Leur représentant explique

Après une année académique élastique suite aux différentes tractations entre le comité de gestion et les étudiants de l’Institut de Bâtiments et des Travaux Publics (IBTP), une fois de plus la crise refait sur place. C’est le cas du mercredi 20 avril 2022, où les étudiants de cet alma mater seraient entrés par force dans le bureau de leur Directeur Général, afin de lui sommer de démissionner immédiatement de son poste.

Alors que la toile s’enflamme sur la rumeur selon laquelle, le DG Bernard Lifindiki aurait été « tabassé » par ses étudiants suite à la vente obligatoire de syllabus, le double frais d’inscription, des suspensions définitivement des étudiants et la perception manuelle d’une somme de 60 milles Francs congolais par étudiant comme frais de laboratoire; le représentant des étudiants de cette institution, Pascal Kasongo, contacté par la rédaction de Kaba Lisolo, explique la situation :

Déjà, il faut savoir que l’IBTP Kisangani est l’une des institutions les plus politisées du pays. Il y’a des gens qui profitent derrière certaines situations pour dire des choses au nom des autres personnes. Je me réserve le droit de confirmer ou d’infirmer tout ce qui a été dit, mais à ma connaissance, ce n’était pas ça.

a abordé le chef de la coordination des étudiants, avant de poursuivre :

Vous avez appris récemment qu’il y’avait hausse de frais académiques. Ce n’était pas le cas. Les étudiants avaient mal compris l’instruction du ministre. Il n’y avait pas eu hausse à l’IBTP, tout était lié au taux académique. (…) Après la revendication suite à cette situation, une commission disciplinaire a été mise en place, d’où des étudiants ont été sanctionnés. Alors qu’on s’apprête à introduire un recours par voie administrative par rapport à cette sanction, nous sommes surpris de voir que ces mêmes étudiants sont entrés chez le DG pour lui faire pression le poussant à annuler cette sanction. Dire que ces étudiants ont tabassé le Directeur, c’est trop fort. C’est faux, en plus ça retombe sur moi.

Il a ensuite indiqué que ces étudiants étaient au nombre de 10, dont 5 exclus et 5 suspendus temporairement.

Selon certaines sources, le professeur Lifindiki est reproché de violation de l’instruction académique N°023 de l’année académique en cours et la note circulaire du 06 juillet 2021. Les memes source signalent que les étudiants protestent également contre la révocation injuste des certains enseignants.

Dossier à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *