30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : médecin aux cliniques universitaires, Éric Upoki arrêté dans une affaire de meurtre

Éric Upoki, médecin aux cliniques universitaires de Kisangani, a été arrêté le 08 janvier dernier dans l’affaire du meurtre d’un élément de la garde républicaine dans la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022.

Tabassé sans jugement par des inconnus habitants du quartier de l’hôpital général pour intrusion nocturne vers 1h du matin et vol aux cliniques universitaires, où le Docteur Éric Upoki était de garde cette même nuit, le présumé voleur, après sa fuite des cliniques universitaires, car aperçu par des malades et qui l’ont vu soutirer des biens des malades et ont crié sur lui, cet élément de la garde républicaine a été attrapé en dehors de l’hôpital par des jeunes gens et tabassé à mort.

Son corps sans vie retrouvé le lendemain matin en tenue civile qu’il avait lors de la commission des faits, a été emmené à la morgue de l’hôpital général.

Signalons que plusieurs descentes d’enquêtes de la garde républicaine et de l’auditorat militaire, accompagnés des intimidations et terreurs tant aux cliniques universitaires que dans le quartier, ont abouti à des interpellations dont celle du Professeur Docteur Amisi, le 07 janvier et celle du Docteur Éric Upoki le lendemain, qui est détenu depuis la fin de la matinée de cette journée et poursuivi pour, selon eux, « la non assistance de personne en danger », alors qu’il était à son poste occupé à soigner ses malades.

Signalons aussi que les blouses blanches sont déjà mobilisés pour réclamer justice pour leur collègue, avec eux, les étudiants de la faculté de médecine de l’Université de Kisangani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *