1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : les femmes de l’INPP ont réfléchi sur l’égalité des sexes

A l’occasion de la journée internationale de la femme, les femmes de l’Instut National de Preparation Professionnelle (INPP), ont organisé, ce mercredi 9 Mars 2022, une conférence débat sous le thème « Égalité des sexes pour la participation de tous dans la restauration de l’apprentissage des métiers pour un avenir durable dans la Tshopo ».

Au cours ce partage intellectuel, il était question pour ces femmes de réfléchir sur le thème provincial du 8 Mars qui a été adapté aux les réalités de cette institution, par rapport à l’apprentissage de métiers par les femmes, afin d’assurer un développement durable dans la société boyomaise.

La conférencière, Madame Elysée Dunia, a dans ses mots, souligné que l’égalité des sexes n’est pas seulement un droit fondamental à la femme mais aussi un fondement nécessaire pour l’instauration d’un monde pacifique.

Bien que garantie par les textes légaux de notre pays, cette égalité des sexes continue à souffrir sur le plan pratique. Pour la conférencière, la promotion de l’égalité des sexes passe par l’éducation et l’autonomisation de la femme, car dit-on, une femme instruite est une main d’oeuvre de qualité pour l’administration, pour le développeur économique et social.

L’épanouissement de la femme dans la province de la Tshopo commence par la conscientisation de celle-ci sur la place qu’elle occupe dans le développement de la province. Une femme autonome est capable de répondre durablement à toutes sortes de situation quelque soit sociale, économique et professionnelle.

Par rapport à la restauration de l’écosystème, les femmes présentes dans la salle se sont rendues compte de la destruction de l’écosystème de notre pays, surtout dans son aspect environnemental qui subit : la mauvaise gestion de déchets qui pollue l’environnement, la déforestation, le réchauffement climatique et tant d’autres.

Pour résoudre ces problèmes, les femmes, en leur qualité d’éducatrices, ont émis les vœux de protéger l’environnement en gérant bien d’abord leurs déchets, ensuite en plantant des arbres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *