6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Santé

Kisangani : le partenariat entre les cliniques universitaires et la CAMEKIS produit ses premiers fruits

Réception ce vendredi 10 juin 2022, du premier lot des médicaments par les cliniques universitaires de Kisangani, ce, dans le cadre de son partenariat et la Centrale d’Achat de Médicaments essentiels de Kisangani (CAMEKIS). Le recteur de l’Université de Kisangani, tout en appelant à la bonne gestion de ces médicaments, s’engage à faire fonctionner convenablement les laboratoires de cette structure médicale tertiaire.

Ce lot de médicament est d’une valeur de plus de 6.000 dollars américains. C’est le résultat de la réquisition faite par cette structure médicale. Pour le médecin directeur des cliniques, le professeur Noel Labama, cette acquisition va améliorer la qualité de soins et permettre aux cliniques de récupérer sa place d’hôpital tertiaire.

L’acquisition de ce premier lot des médicaments et matériels médicaux, permettra l’amélioration de la qualité des soins aux cliniques universitaires de Kisangani, qui retrouveront par conséquent leur rang d’hôpital universitaire et de niveau tertiaire. Au grand soulagement non seulement de la communauté universitaire de Kisangani, mais également de la population boyomaise.

a souligné le médecin directeur des cliniques universitaires de Kisangani.

Quels sont les termes de ce partenariat ?

Le mode de collaboration prévoit qu’à la fin de chaque mois, les cliniques puissent procéder à la remontée des fonds au niveau de la CAMEKIS et placer à nouveau des commandes pour les intrants qui seront en rupture.

a expliqué le docteur Aimé Eyane, directeur de la CAMEKIS.

Le recteur de l’Université de Kisangani, le professeur Jean-Faustin Bongilo, soucieux de redorer l’image des cliniques universitaires, est déterminé aussi à redynamiser les laboratoires.

Tourner un regard attentif du côté du laboratoire. Qu’est-ce qui manque à notre laboratoire pour que les patients qui viennent ici allaient passer des examens ? Ce qui manque, je voudrais que messieurs le doyen et le médecin directeur, nous le disent, pour que nous puissions chercher à remédier à cela. Ce n’est pas normal que les cliniques universitaires allaient faire les examens en dehors des cliniques…

a-t-il souligné.

Signalons que la CAMEKIS promet d’apporter son accompagnement aux cliniques universitaires dans la gestion des médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *