30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Environnement

Kisangani : le changement climatique, comment s’y adapter ?

Le changement climatique est l’un des problèmes environnementaux les plus graves dans le siècle présent. Ce phénomène touche sans doute toute la planète terre, et n’a pas épargné la République démocratique du Congo en général et la ville de Kisangani en particulier. Chaque pays est désormais appelé à y faire face, à s’y adapter, pour une survie le plus longtemps possible.

C’est dans cette optique que l’amphithéâtre de l’Université de Kisangani ne (UNIKIS) a abrité ce samedi 11 juin 2022, un atelier de sensibilisation sur l’adaptation aux impacts des changements climatiques, activité organisée par le centre Maisha en collaboration avec la coordination générale des étudiants de cette alma mater.

Au cours de ces échanges scientifiques, trois intervenants se sont succédés au lutrin pour parler à la communauté estudiantine des problèmes liés au réchauffement climatique.

Le changement climatique, de quoi s’agit-il exactement ?

Monsieur Jean Malongola, premier intervenant, dans sa prise de parole, répondant à cette question, a signifié que le monde entier est entrain de subir les impacts de changements climatiques, causés par les activités de l’homme. Pour y faire face, deux mécanismes sont appliqués : le premier est celui dit de l’atténuation et le second est celui de l’adaptation.

Poursuivant ainsi, le deuxième thème a traité sur « le programme national d’adaptation au changement climatique ». Monsieur Cyrille Adebu, dans sa communication, a précisé à l’opinion qu’une politique a été mise en place par le gouvernement de la République quant à ce, les négociations qui se font à travers la convention cadre des Nations Unies dans le changement climatique, ce qui fait que, dit-il, la RDC a mis en place une politique d’adaptation au changement climatique qui, fort malheureusement n’est financée, car selon lui, pour atteindre les objectifs, la RDC a besoin de transfert de technologie.

La troisième intervention du Professeur Dieudonné Théophile Pyame s’est axée sur « le changement climatique dans le bassin du Congo, situation actuelle et scénario ». Tenant compte de la réalité du monde frappé par le changement climatique, le Professeur Pyame a affirmé que le bassin du Congo, notamment le Congo, ne souffrira pas tellement des impacts de changement d’ici 2050 par exemple comme nos pays voisins en Afrique, car, selon lui, ces derniers souffrent et vont continuer à souffrir, leur refuge ne sera qu’en RDC. Ce qui montre que celle-ci est donc appelée à prendre ses dispositions nécessaires.

Organiser l’agriculture, le gouvernement devrait s’arranger de manière à ce qu’on aide les agriculteurs à tirer le meilleur de leurs activités et pour cela, nous proposons la sédentarisation et la mécanisation de l’agriculture.

a-t-il proposé.

Satisfait l’organisation, le responsable du centre Maisha, le père Séverin Mukoko, attend de la communauté estudiantine et de tous les boyomais, l’application d’une politique d’adaptation au changement climatique qui frappe même notre province

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *