6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Politique

Kisangani : « J’étais mal compris… Il faut avoir le courage de dire à la population ce qui est vrai »(Augustin Kabuya)

Quelques jours après son passage à l’esplanade de la poste de Kisangani, où il a tenu un discours qui a succité des réactions à chaud dans les médias et les réseaux sociaux, le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), Augustin Kabuya Mwanabute, a tenu un point de presse ce jeudi 20 Octobre 2022, pour éclairer l’opinion sur plusieurs points ayant fait trait à son discours, son séjour à Kisangani et la santé politique de son parti.

Pendant une dizaine des minutes, devant la presse boyomaise, le secrétaire général de l’UDPS a appelé les politiques ainsi que le mass-média, à bien dire la vérité en rapport notamment avec « le malheur de la population de la Tshopo », qui n’est pas à mettre à la tête du régime du président Félix Antoine Tshisekedi. A en croire les dires de Kabuya, ses propos ont porté une large confusion dans les oreilles de ceux qui ont du mal à les interpréter.

Même dans un auditoire, tous les étudiants ne peuvent pas comprendre de la même manière un professeur. Lors de mon passage le 15 Octobre à la place de la Poste, j’avais plutôt dit : le malheur de la population de la Tshopo ne commence pas avec le régime Tshisekedi. Si vous souffrez c’est à cause des gens que vous avez élus dans cette province et je ne parlais pas de la législature actuelle. Ceux qui nous ont succédé veulent nous faire croire que la détérioration de cette ville de Kisangani que j’ai sillonnée a commencé avec cette législature. J’étais mal compris et je me moque même des certaines personnes qui réagissaient comme des petits enfants en tentant de tenir des propos incontrôlés. La voirie urbaine est quasiment inexistante, ils ne peuvent pas assumer le bilan de leurs prédécesseurs, si non, ils ne sont pas corrects envers leurs électeurs.

a dit ce haut cadre du parti au pouvoir.

Plusieurs questions étaient bossées succinctement et d’un coeur net sur les solutions aux nombreux problèmes de la province dont il était hôte, Augustin Kabuya a rassuré que les réponses sont bel et bien dans le programme de développement des 145 territoires établi par l’État congolais.

C’est après ce rendez-vous que Kabuya s’est envolé pour la capitale. Pendant son séjour, il a également échangé avec les membres de son parti entant que leur responsable politique, en vue de la préparation des échéances électorales de 2023 qui pointent à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *