26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Interview Musique

Kisangani : « Je tire mon inspiration dans le quotidien » Tyzo – 07

Comme annoncé, Kaba Lisolo commence sa mise en avant de quelques talents qui se démarquent dans la ville de Kisangani, dans tous les domaines en général, et dans le domaine culturel en particulier. On début ce mois de janvier avec de la musique, du RAP.

Rencontre avec Tyzo – 07, personnalité du monde de la musique boyomaise et du théâtre, très proche de la scène RAP, qui se démarque par sa polyvalence dans sa carrière musicale. Kabalisolo s’est intéressé à cet artiste au talent hors du commun.

Bonjour Tyzo – 07, merci de nous accorder cette interview. Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

S’il faut me présenter je suis Bwanga wa Bwanga Tyson, de mon vrai nom, alias Tyso – 07. Je suis artiste rappeur et comédien oeuvrant dans la ville de Kisangani.

Parles nous de la naissance de ta plus grande passion musicale

J’ai eu cette passion lorsque j’étais encore tout petit, lors d’une rencontre avec un vieux qui s’appelle Dieu-Merci Mombolo, qui est maintenant Docteur en médecine…. (je le salue en passant). C’est lui qui m’as donné le goût de faire de la musique et surtout le Rap.

Partant de tes débuts dans le monde musical, comment définis tu ta carrière jusqu’à présent ?

Je dirais qu’au cours de ma carrière j’ai du améliorer et gagner beaucoup de choses, je peux me vanter d’être passé une fois déjà sur la grande radio de notre pays, la radio Okapi et ma musique se joue un peu partout sur le net. Je dirais que j’ai gagné beaucoup de choses dans ce métier musical.

Quelle est ton actualité ?

Actuellement mon actualité est dominée par le single que je viens de lancer sur le marché : le titre c’est « Pigeon voyageur ». C’est déjà sur YouTube et ça se comporte déjà bien, il ya déjà des gens qui le téléchargent, c’est ça l’actualité.

Peux-tu nous dire quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’ai plein des sources d’inspiration mais moi je tire mon inspiration dans le quotidien, dans la vraie vie. Si vous écoutez même le morceau qui vient de sortir pigeon voyageur, ça parle de mon vécu, de ma vie, de mon parcours artistique et de ma carrière.

Peut tu nous parler de ton single pigeon voyageur ?

Pigeon voyageur c’est un oiseau qui est un peu différent des autres, un oiseau qui voyage, qui se déplace un peu partout, il peut quitter d’un pays à un autre, d’une ville à une autre, donc il est toujours à la recherche de sa survie, comparativement à ma vie, où je suis entrain de rechercher comment je peux trouver des productions, de moments qui peuvent me propulser dans ce monde musical. C’est bien ça la signification de pigeon voyageur.

Tu fais partie du CAB, qu’est-ce que c’est et quel est ton rôle ?

Tout d’abord partant de sa signification le CAB, c’est un collectif des artistes boyomais, dont je fais partie. Je suis artiste comédien de ce collectif.

Le théâtre fait partie de l’art

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire du théâtre ?

C’est parce que le théâtre fait partie de l’art, tout comme la musique et la danse. Comme je suis un passionné de l’art, j’ai été intéressé pendant longtemps par un vieux et comme j’ai vu qu’il y a une opportunité, je me suis lancé directement.

Nous sommes à la fin de l’année où tout le monde s’évalue et dresse un bilan par rapport à son parcours et son évolution durant l’année 2021. Peux-tu nous donner une idée sur le tien ?

Je dirais que mon bilan est positif, je peux donner un exemple typique : l’effet pour moi de passer cette interview avec KL. Celà montre déjà que mon bilan est positif, parce que je suis dans l’actualité, j’ai sorti pas mal de titres. Aujourd’hui je me prépare encore à lancer un nouveau son qui sera bientôt enregistré, le titre c’est Ndjende. Bientôt je vais tourner un clip donc je dirais que l’année 2021 c’est une année qui m’a apporté beaucoup de choses dans ma carrière et dans ma vie.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière musicale ?

Ce que je peux me souhaiter c’est de rafler de disc d’or comme le big boss Booba et le pro que j’aime beaucoup Ninho, c’est tout ce que vous pouvez me souhaiter parce que moi je compte faire une carrière au top. Je ne rêve pas finir ici, moi je rêve un jour jouer dans de grandes salles, pourquoi pas affronter l’apolo, pourquoi pas jouer au Bercy, à Olympia, au zénith de Paris, moi je rêve loin mes titres visent toujours le sommet et je suis toujours dans le Yoï attitude, c’est ce qui me caractérise et montre ma détermination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *