30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : les jeunes entrepreneurs ont réfléchi sur la nécessité d’entreprendre

C’est au cours d’une activité tenue le dimanche 12 décembre dans la cafétéria de la faculté des Sciences de l’Université de Kisangani, que l’agence événementielle Smart Multi Services (SMS), a organisé un échange avec les jeunes sur les questions liées à l’entrepreneuriat.

Au menu de cette activité quinquennale, une conférence et débat était conjointement animée par le coordinateur de cette agence Fiston Lokonda et Christophe Kabamba son chargé de ressources humaines, sous le thème : « la nécessité d’entreprendre au travers son talent », après quoi s’en est suivi la remise de brevet de mérite et autres prestations.

Est-il possible d’entreprendre au travers son talent ?

Christophe Kabamba, dans son exposé, a affirmé que c’est possible d’entreprendre au travers son talent en faisant le rapprochement du talent d’un côté et de l’entrepreneuriat de l’autre côté, pour arriver à des résultats escomptés. Il a fait savoir aux jeunes entrepreneurs que l’expression du talent se fait ressentir dans le travail et non dans le dire, il a aussi signifié que découvrir son talent ne suffit pas, il faut travailler, car c’est le travail qui développe le talent.

Il ne suffit pas seulement de découvrir son talent et de l’exploiter, il faut surtout lui donner de la valeur, c’est pourquoi un jeune doit savoir se laisser coacher et accompagner par des leaders qu’il faut. La question que nous allons nous poser est de savoir comment découvrir son talent. On découvre son talent en se posant des bonnes questions et en regardant aux choses qui nous intéressent les plus.

a martelé Christophe Kabamba.

A en croire l’orateur, les jeunes entrepreneurs doivent être des intra entrepreneurs, c’est-à-dire ils doivent savoir entreprendre dans l’organisation dans laquelle ils se trouvent, pour leur permettre de valoriser leur talent et de donner le maximum d’efforts de chacun.

Pour sa part, Fiston Lokonda a basé sa réflexion sur l’esprit de la bureaucratie que développent les jeunes congolais en ce 21ème siècle. Il a précisé que tout le monde a un talent mais certaines personnes ne savent pas comment utiliser le leur, ce qui fait que dans notre société d’aujourd’hui nous avons des génies perdus.

Nous avons des licenciés en tel domaine mais dans la pratique professionnelle, ils sont dans autres choses qui ne cadrent pas avec leur domaine d’étude.

Pour résoudre ce problème, le coordinateur de SMS a demandé à chaque jeune de savoir découvrir ce dont il est capable de faire, ensuite de cultiver l’esprit de l’entrepreneuriat pour ne pas être des demandeurs d’emplois, mais plutôt, être des créateurs d’emplois.

1 Comment

  • Jeanmy 15 décembre 2021

    La meilleure façon d’entreprendre consiste à exploiter ses potentiels innés que soient ils pour faire valoir aux autres en ayant des répercutions rémunératrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *