8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kinshasa : les denrées alimentaires connaissent une hausse de prix dans les marchés

Depuis quelques semaines, le panier de la ménagère connaît un vide. Désormais, en se rendant au marché, il faut s’attendre à de hausses de prix pour différents articles.

Une tomate de 300 FC par exemple, se négocie à 800 FC; un aubergine de 500 FC passe à 800 voir 1000 FC; une bouteille d’huile de palme qui se vendait à 1500 FC devient 2000 FC, et bien d’autres aliments…

Chaque jour, que des surprises. Cette vendeuse que nous avons rencontrée, se dit aussi être suprise de la hausse de prix, même là où elle va pour s’approvisionner.

Il suffit qu’un matin tout bascule. Quand je vais pour m’approvisionner, l’argent que j’amène ne suffit même pas et à mon retour je suis obligée de hausser aussi le prix pour trouver un peu de bénéfice.

dit-elle.

Cette situation inquiète les vendeurs et les acheteurs, car tous, se trouvent dans l’incapacité de survivre, chacun selon son besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *