1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Economie

RDC : l’ARPTC contredit la FEC au sujet des taxes dans les télécommunications

Quelques heures après la publication du communiqué de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) fixant augmentation de tarifs des services de télécommunication, ce jeudi 02 juin 2022, surgit un autre communiqué signé par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), qui démentit avec force ces allégations qu’elle qualifie de « fausses et mensongères ».

Tout en manifestant son regret et sa stupéfaction face au communiqué de presse publié mercredi par la FEC, l’ARPTC, à travers un communiqué officiel en réponse à ce dernier, a fait savoir que ni le gouvernement, ni elle, n’a prévu de nouvelles taxes pour ses concitoyens, mais au contraire, ces derniers sont protégés par la législation applicable qui interdit toute augmentation tarifaire arbitraire et abusive des opérateurs.

À cet égard, elle s’est appuyée sur l’article 164 de la loi nº 20/017 du 25 novembre 2020 relative aux télécommunications et aux technologies de l’information et de la communication, qui est clair quant à ce : les opérateurs qui désirent revoir leurs tarifs doivent avant tout solliciter l’accord de l’ARPTC; à ceci cette dernière n’a permis aucune augmentation des tarifs aux regards des services appropriés.

Il est regrettable que la FEC de mène une campagne de désinformation en ces temps difficiles en tentant de faire prévaloir l’intérêt des multinationales sur le bien du peuple congolais. L’ARPTC tient à préciser que tout opérateur de télécommunications qui tenterait illégalement d’augmenter ses prix quelques soient les motifs ou de propager des fausses informations pour nouir aux intérêts de l’État, sera sévèrement sanctionné conformément à la législation en vigueur.

lit-on dans ce communiqué, signé par Christian Katende, président du collège de l’ARPTC.

Par ailleurs, l’ARPTC et l’ensemble de son personnel renouvellent, à cette occasion, leur soutien indéfectible aux forces armées de la République démocratique du Congo, qui combattent face au M23 dans l’Est du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *