1 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Kisangani – complot contre Alphonse Maindo : les deux principaux acteurs révélés

Victime d’un assaut militaire dans sa résidence le 10 juin dernier, le professeur Alphonse Maindo est revenu sur cette journée noire, ce lundi 27 juin 2022, dans un point de presse tenu à Kisangani.

Après la perquisition de sa résidence que les éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) auront encerclé ce jour là dès 4h du matin, avant de procéder par une arrestation arbitraire pour l’amener manu militari à l’Etat Major de la 31e région militaire, le professeur Alphonse Maindo, analyste politique de son état, ne compte pas en finir là avec ses bourreaux.

Alors que très récemment, le directeur de Tropenboss international RDC disait avoir identifié les acteurs locaux et nationaux de ce complot, et que ces derniers devaient lui présenter des excuses, ce dossier semble avoir pris une nouvelle allure : celui qui travaille dans la défense des droits humains depuis 1992 a, cette fois-ci, cité les acteurs principaux :

En réalité, les personnalités impliquées dans ce complot contre ma personne, la plupart sont des anciens du rassemblement congolais pro rwandais. Est-ce une coïncidence des faits ? Je ne crois pas aux coïncidences, moins encore au hasard. Même la date de l’anniversaire de la guerre de 6 jours à Kisangani correspond à cette date (10 juin). (…) les mêmes acteurs sont ici : le commandant région et l’autorité provinciale, ça fait froid au dos.

C’est pour la première fois du haut de ses 30 ans de lutte pour les droits humains, dit-il, qu’il vive une telle situation. Au moment d’identifier les militaires présents à sa résidence lors de l’assaut du 10 juin dernier, Alphonse Maindo a préféré ironiser :

Pour la première fois, j’ai eu droit à une protection rapprochée de toute une compagnie des FARDC, armée des mitrailleuses lourdes, des Kalachnicov, et autres armes offensives et défensives…

a-t-il ironisé, pour montrer le niveau du danger dont il a été entouré pendant plusieurs heures dans sa résidence.

Le professeur Alphonse Maindo ne s’est pas arrêté là : répondant aux différentes questions de la presse boyomaise, il a fait plusieurs autres révélations auxquelles nous reviendrons dans nos prochains articles.

Suivez-vous sur Instagram ⬇️

https://www.instagram.com/p/CfRRg99otY5/?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *