28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Kinshasa : les catholiques dénoncent l’incursion du M23 soutenu par le Rwanda et l’hypocrisie de la communauté internationale

Répondant à l’appel de la CENCO, les fidèles de l’église catholique ont marché pacifiquement ce dimanche 4 décembre 2022 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, pour dénoncer la situation sécuritaire dans l’Est du pays, avec l’incursion des rebelles du mouvement du 23 mars (M23) soutenu par l’armée rwandaise.

Dans un message lit par Paul Matela, curé de la paroisse Saint Marc située dans la commune de Kimbasenke, les fidèles catholiques ont dénoncé la guerre imposée à la RDC par le Rwanda sous couvert du M23. Ils ont également dénoncé l’hypocrisie de la communauté internationale face à cette situation.

Nous voulons dénoncer à travers notre marche, certains faits saillants qui nous intéressent, notamment la guerre imposée par le Rwanda à la République démocratique du Congo sous couvert du mouvement terroriste M23, la communauté internationale affiche une attitude hypocrite et complaisante qui frise la complicité. Les pays prédateurs de nos richesses naturelles qui cherchent la balkanisation de notre pays, à savoir les États-Unis, la Grande Bretagne, la France, la Belgique et autres. Nous dénonçons aussi le comportement de certaines organisations internationales, la MONUSCO, l’Union européenne et autres, qui ne jouent pas franc du jeu.

dénonce l’église catholique du Congo Kinshasa.

Certains fidèles ont formulé quelques recommandations pour que la paix revienne au Congo, notamment la suspension de la participation de la République démocratique du Congo à la francophonie.

Retenons que plusieurs acteurs politique ont pris part à cette marche, dont l’opposant Martin Fayulu. Ladite marche avait comme point de chute le palais du peuple.

Junior ETEPE depuis Kinshasa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *