6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

UNIKIS : derniers hommages et inhumation du Professeur Ordinaire Roger Cheko

L’Université de Kisangani traverse une vallée de larmes depuis le mercredi 15 Septembre 2021, date à laquelle elle a perdu l’un de ses éminents professeurs, le linguiste africaniste Roger Cheko Otakewae.

Les cérémonies funéraires ont eu lieu ce mardi 21 septembre dans l’amphithéâtre de l’Alma Mater, en présence de plusieurs personnalités confondues : les collègues professeurs de l’illustre disparu, le Gouverneur a.i de la province de la Tshopo, le Maire de la ville, et tant d’autres.

Le regretté Professeur s’est éteint à Kisangani, à l’âge de 58 ans. C’est fut un influent professeur de la faculté de Lettres et de Sciences Humaines dans le département de langues et civilisations africaines.

Un polyglotte aguerri

Roger Cheko Otakewae était doté d’une capacité linguistique hors du commun. Il avait la maîtrise de plusieurs langues nationales, qu’on peut compter au total 13, hormis des langues officielles, dont le français et l’anglais.

Un riche parcours académique et professionnel

Docteur en thèse en langues et littératures africaines depuis 2010, Roger Cheko a tiré sa révérence avec le titre du professeur ordinaire.

Dans son vécu, le professeur ordinaire a rendu d’énormes sévices à la nation congolaise, à la province de la Tshopo et surtout à l’Université de Kisangani. Il a occupé plusieurs fonctions au sein de services académiques de sa faculté : Documentaliste des annales de la faculté, vice doyen et chef du département des sciences de l’Information et de la Communication, un département qui n’est pas sien.

Domaines de recherche

Le feu professeur a travaillé dans plusieurs domaines dont la littérature orale et africaine, la linguistique africaine, sociolinguistique et la communication globale.

Sachez que Roger Cheko est auteur de plusieurs publications dont la toute dernière s’intitule : Littérature orale africaine, problème spécifique, publiée en 2019.

HOPE YAFUNGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *