6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Tshopo : bagarre rangée pour le pouvoir, soulèvement, meurtre… des entités d’Opala en feu

Le territoire d’Opala dans la province de la Tshopo vit dans une insécurité grandissante de plus en plus inquiétante. Un meurtre à la suite d’une bagarre rangée et la perturbation des activités sont signalés dans les entités de Yeyango et Lobaye mardi 26 juillet 2022. L’autorité territoriale vient de prendre des dispositions, en vue de rétablir le calme.

Bientôt une semaine, depuis que le clan régnant de la chefferie de Yeyango, vit à couteaux tirés avec un groupe des gens qui soutiennent la désignation d’un intérimaire de ladite chefferie, non membre de la famille régnante. Cette situation est à la base d’une bagarre rangée survenue le mercredi 27 juillet dernier, entre les deux clans, lors de la cérémonie de l’intronisation dudit intérimaire. Un conflit qui dégénère au point d’insécuriser la vie des paisible citoyens. Cela, à en croire l’information livrée par Jean Noël Ikoliaka, président intérimaire de la société civile locale.

Dans le même territoire, le secteur de Lobaye dans le village de Yaongenda a été, mardi, le théâtre d’un soulèvement de la population contre la police nationale congolaise. A l’origine, le meurtre d’un paisible citoyen perpétré par un policier en mission dans ce village. Selon l’administrateur du territoire, Patrick Lombo, qui livre l’information, le policier sous une menace de la population s’est senti en insécurité et a ouvert le feu, ce qui a coûté la vie à ce sexagénaire. Le service de sécurité s’organise présentement pour rétablir le calme dans le milieu.

Nous avons le commandant de la police, Lubunga, qui est avec nous ici, il y a aussi l’honorable Jean-Pierre Litema, qui est venu assister. Nous sommes là, la population était en colère, comme nous n’avions pas l’effectif pour la maitriser, il y a eu débordement. On a saccagé le bureau de la police de Yatolema, on a brulé au moins 14 maisons de présumés auteurs et co-auteurs.

a indiqué l’administrateur du territoire d’Opala.

Signalons que l’administrateur du territoire conscientise les deux parties pour qu’il y ait un climat serein au sein de ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *