8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Spoliation de terrains : les prêtres du Sacré Coeur de Jésus tirent la sonnette d’alarme

Au cours d’un point de presse organisé ce mardi 16 novembre, que la congrégation des prêtres du Sacré Cœur de Jésus en RDC a dénoncé tout haut, l’expropriation de leur terrain situé au bloc Motumbe dans la commune Makiso. Ils condamnent fermement la passivité des services attitrés.

Alors qu’ils affirment avoir, il y a de cela 6 ans, le certificat d’enregistrement de cette concession de 6 hectares, les Sacrés Cœurs sont victimes de la convoitise de ce terrain par un groupe d’agents de services fonciers, ceux de cadastre et de l’Urbanisme et Habitat de Kisangani. Ces religieux affirment avoir fait recours à maintes reprises à la justice, sans y trouver solution.

La passivité de services attitrés est-elle synonyme de complicité ?

À en croire la congrégation, ces malfrats ont été identifiés par le conseil de sécurité de province, qui a mis la main sur 8 personnes appartenant à ce groupe des spoliateurs. Chose étonnante, quelques jours après, ils ont été relâchés au vu de tout le monde. Ce groupe de spoliateurs disent « avoir la justice de Kisangani dans leur poche », c’est pour cette raison qu’il combat ces prêtres pour leur ravir frauduleusement cette portion de terre.

Nous regrettons et condamnons avec la dernière énergie la passivité et la non- assistance des personnes en dangers des services attitrés. La léthargie des autorités compétentes de différents services de l’État nous pousse à soupçonner leur implication dans cette affaire.

a déclaré le Père Gustave Mania, avant d’ajouter :

Dans nos investigations, nous avons découvert un acte de cession entre l’un des ministres provinciaux de la Tshopo, avec le fameux Lome Lomeka Jean-Papy, qui garantit d’avance 30% de terrain au cas où le ministre lui aura rendu service dans ce dossier. Raison pour laquelle ils sont en train de faire le forcing sous forme de ceux qui ont déjà anticipé la vente des parcelles dans notre concession.

La violence, leur manière d’opérer

Les enfants habitants aux centres Saint Laurent Bakhita et Vicent ont été victimes de cette exportation le 10 Octobre dernier, jour où ils ont été visités par un groupe des personnes portant des armes blanches. Ces affrontements ont causé plusieurs dégâts matériels et physiques que les Sacrés Cœurs continuent de condamner.

Des rebondissements s’observent encore sur terrain !

Un mois après l’attaque de ces hors-la-loi, le site convoité devient un lieu sans sécurité :

A l’heure où je vous parle, ils sont revenus avec le même mode opératoire depuis le vendredi 12 novembre 2021 jusqu’à ce jour, occupant de force notre concession SR 4253 des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus, dans le site du Scolasticat, réservée pour les projets en faveur des enfants abandonnés et orphelins. Avec turpitude et véhémence, ils effectuent les travaux au vu et au su de tous, littéralement, le jour comme la nuit.

Sanchez que les Prêtes du Sacré Coeur mettent en garde toute personne qui tâcherait d’acheter une parcelle de cette concession par mains impropres et demandent à la justice congolaise de faire son travail convenablement. Un dossier à suivre…

HOPE YAFUNGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *