6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Nord-Kivu : le M23 attaque, les FARDC contre-attaquent

La situation sécuritaire dans le Nord-Kivu reste tendue. Tôt dans la matinée de ce mercredi 25 mai 2022, les rebelles du M23 ont lancé des attaques simultanées contre des potions de Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Cependant, l’armée congolaise ne se laisse pas faire.

Il s’agit des positions de FARDC situées à Kibumba, territoire de Nyiragongo et autour de Tchanzu, Runyoni et Kanombe, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Consécutivement à ces attaques, le M23 est parvenu à occuper plusieurs localités dans le coin.

Les populations du territoire de Rutshuru, les villages Kanombe, Nyesisi, Kabaya, Rumangabo, Nkokwe, dans le groupement de Kisigari ont pris fuite. Ces dernières sont allées vers Rutshuru-Centre et Kiwanja.

La poursuite de ces affrontements entre le M23 et les FARDC a laissé place à une physionomie bien différente. En effet, au courant de la journée, l’armée congolais a tenu en échec les assauts de ces rebelles, reprenant plusieurs localités occupées quelques heures plus tôt par ces ennemis de la paix. Une réplique des FARDC qui ralentit la progression du M23, qui prenait déjà la direction de la ville de Goma.

Plusieurs sources rapportent qu’à l’heure la situation semble se calmer légèrement, par contre tout est si loin de terminer. Les affrontements entre les FARDC et le M23 se poursuivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *