26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Les droits de l’enfant ne sont pas respectés à Kisangani

Une conférence débat était organisée à l’Université de Kisangani (UNIKIS) par la coordination provinciale du Parlement des Enfants et Jeunes (PARDE) de la Tshopo, ce jeudi 19 mai 2022.

Tenue dans le hangar R2 de la faculté de droit, ladite conférence a eu comme participants les élèves et les étudiants. Le débat a tourné autour des enjeux et défis de la protection des droits de l’enfant dans les établissements de garde et d’éducation de l’Etat.

Dans son intervention, Fabrice Debo, coordonnateur provinciale du PARDE, a indiqué que dans la ville de Kisangani les enfants vivent dans une condition défavorable.

Les droits de l’enfant c’est un défi majeur à relever dans la ville de Kisangani. Des droits qui ne sont pas bénéfiques aux enfants et jeunes, ils vivent dans une condition défavorable.

a-t-il abordé, avant de poursuivre :

D’abord la condition d’alimentation n’est pas bonne, la condition de détention n’est pas bonne, la condition de scolarisation aussi ne l’est pas non plus. Même l’enfant en conflit avec la loi devrait aussi bénéficier de certains droits. (…) C’est ici l’occasion pour nous d’interpeller la conscience des autorités.

a-t-il martelé.

Le coordonnateur provinciale du PARDE veut un avenir meilleur pour les enfants et les jeunes. Pour relever ce défi, Fabrice Debo a tenu à faire quelques propositions aux autorités :

Nous proposons que les autorités respectent les droits de l’enfant dans la ville de Kisangani. Nous leur demandons également de soutenir les organisations qui œuvrent dans ce secteur, pour qu’elles élargissent leurs activités.

Sachez qu’à l’issue d’un débat autour du sujet, quelques pistes de solution sont ressorties de cette activité : vulgariser les textes légaux; la mise en place des moyens par l’Etat pour la prise en charge des enfants; etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *