6 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : victime d’une arnaque téléphonique, madame Marie Ekongo subit des menaces (alerte)

Le piratage des comptes Facebook est une réalité. Cette technique d’escroquerie n’épargne personne à l’heure de la numérisation. C’est le cas, cette-fois, de Madame Marie Ekongo, cadre de la Commission Nationale Indépendante (CENI Tshopo), qui en est victime.

Dans une dénonciation faite à notre média ce lundi 30 août, Marie Ekongo s’est dite être consternée par cet acte roturier, qui porte atteinte à sa vie privée et professionnelle.

En date du 20 juillet, j’avais laissé mon téléphone à la réparation chez intercel qui, jusqu’à présent, n’a jamais été récupéré alors que j’avais déjà tout payé. À la date du 13 août, je reçois les différents appels me demandant si j’avais reçu l’argent demandé sur mon compte Facebook, c’est en ce moment que j’ai compris que mon compte était piraté. Cherchant à consulter les informaticiens pour bloquer le compte, j’ai découvert qu’il était déjà piraté, l’arnaqueur a changé même le mot de passe.

a-t-elle déclaré, avant de poursuivre :

Devant ce fait, j’ai dû informer à travers les différents forums sur les réseaux sociaux, que je suis victime d’un piratage de mon compte Facebook. Le 24 août, je reçois un appel sur wathsapp d’un numéro inconnu me disant que c’est lui qui a piraté mon compte pour nuire à ma vie professionnelle, il a dit qu’il utilisera tous les moyens pour que je sois révoquée de mon poste au boulot, quelques heures après, il m’envoie des images et vidéo obscènes me promettant qu’il va les publier partout. Vu l’ampleur que prennait la situation, j’étais dans l’obligation de saisir le service d’intelligence et j’avais aussi alerté mon chef, le secrétaire exécutif de la CENI Tshopo pour s’imprégner de la situation.

À en croire la victime, après avoir saisi la hiérarchie de la CENI Tshopo et les services compétents, la situation ne faisait que s’empirer, car l’arnaqueur continuait à publier des images obscènes à son nom alors qu’elle n’y est pour rien, elle a pour ce faire, saisi la justice, pour que les auteurs de ces actes subissent la rigueur de la loi.

Je dénonce ces complots montés de toutes pièces par un certain nombre des gens animés de mauvaise foi, pour nuire à ma personne.

a-t-elle conclu.

Sachons par ailleurs que les enquêtes sont entrain d’être menées pour identifier les auteurs de cette arnaque. Un dossier à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *