28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Sport

Kisangani – LINAFOOT D2 : Nika-Malekesa, ce qu’il faut savoir avant le derby du samedi

Deux géants de la ville de Kisangani, l’AS Nika et le TS Malekesa s’affrontent ce samedi 26 Novembre 2022, dans un match comptant pour la troisième journée du championnat national de deuxième division dans sa zone Est A. Un derby qui s’annonce chaud bouillant entre deux équipes qui ont réussi leur entame dans la compétition.

En bon élève, Nika réalise un début saison parfait avec notamment deux victoires en autant des matchs, contrairement à la saison passée où cette formation n’avait pas réussi a gagner ses trois premiers matchs de ce championnat. Malekesa, quant à lui, cherchera une deuxième victoire de suite, après celle acquise contre Makiso, pour mettre la pression à son éternel rival.

Il y’a cependant un fait qui est loin d’être une bonne nouvelle pour les Vert et Blanc : alors qu’il a écopé d’un carton rouge lors du match face aux Corbeaux, le jeune milieu de terrain Asani Satala manquera le match le plus suivi de cette zone Est A à Kisangani. Aussi, un autre grand absent de taille côté Malekesa à signaler, c’est Gaby Batonga, sorti sur blessure toujours dans ce match face à Makiso. Par contre, l’intraitable milieu offensif Dieumercie Kifala dit Messi, signera son grand retour dans ce derby, lui qui était absent face à Makiso, ayant été malade.

Du côté des Rouge et Blanc, Junior Lifembo et Arnold Bitumbu alias Lava, sont suspendus pour accumulation de deux cartons jaunes chacun, écopés lors des deux premiers matchs, respectivement contre Nouvelle Espérance et Makiso. Toutefois, leur présence n’est encore totalement écartée, puisque le comité de l’AS Nika dit ne pas reconnaître ces cartons et attend le rapport des officiels. Une affaire à suivre…

Rappelons que ces deux dernières années, le Tout Solide Malekesa domine les débats de ce derby historique, avec 2 victoires et 3 matchs nuls en 5 matchs joués.

1 Comment

  • Gaston MUKENDI 25 novembre 2022

    Gérard, tu commences à grandir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *