30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Médias

Kisangani : les femmes de médias formées sur le processus de la production de l’information

La salle de réunion de l’ONG Congo en images a servi de cadre, du lundi 28 au mardi 29 mars dernier, à un atelier de renforcement de capacités des femmes journalistes, nouvelles dans le métier, axé sur le processus de la production de l’information, organisé par l’ASBL Apprendre pour Réussir, en collaboration avec l’UCOFEM, une association réunissant à son sein les femmes congolaises de médias.

Quatre modules étaient présentés pendant ces 2 jours d’atelier : « comment dénicher un sujet, un angle et la source d’une information »; « l’écriture journalistique »; « la création et l’alimentation d’un blog » et « la découverte de wikipédia qui est une encyclopédie universel en ligne. » Au total, dix journalistes venues de différentes chaînes et médias en ligne de la place ont pris part à cette session.

Pour le chef des travaux Trésor Mokiango, coordonnateur de l’ASBL Apprendre pour Réussir (APREUSSIR), cet atelier poursuivait trois objectifs, à savoir : maîtriser le processus de la production de l’information, que les débutantes soient en mesure de créer un blog et découvrir Wikipédia RDC, ainsi que connaître les droits de la femme.

Le secrétaire de rédaction de l’Agence congolaise de presse (ACP/Kisangani), Achille Bofoya Kalonda, qui a développé le module sur l’écriture journalistique, a focalisé sa communication sur la dépêche d’agence. Pour lui, l’écriture journalistique d’agence est la base dans le travail de journaliste. Il a justifié son propos par le fait qu’une fois maîtriser ce style, ces débutantes dans le métier de journaliste n’auront aucun problème de prestations dans n’importe quelle rédaction, avant d’insister sur les trois règles de rédaction d’une dépêche, qui sont la concision de l’accroche, la structure de la pyramide inversée et le back-ground.

La directrice de l’UCOFEM, madame Maguy Libebele, a remis les brevets de participation à ces jeunes femmes journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *