30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Santé

Kisangani : les chevaliers de la plume outillés sur les avortements sécurisés par MSI

Dans le but de montrer le danger qui guette les femmes en recourant à l’avortement clandestin, l’organisation internationale Marie Stoppes International (MSI), a organisé un atelier de deux jours en faveur des professionnels de médias boyomais, du 1er au 02 juin 2022, dans la salle de réunion de l’hôtel Ninive.

Cette formation a permis aux journalistes de faire connaissance avec les dispositions légales qui garantissent le droit d’avortement, notamment le protocole de Maputo, le code pénal; mais aussi de leur permettre de donner la bonne information sur l’avortement au niveau de la communauté car dit-on, le journaliste est le miroir de la société.

Nous savons très bien que les avortements clandestins qui sont non sécurisés constituent une cause majeure de mortalité dans ce pays. Pour nous c’est de notre responsabilité de donner de la matière aux journalistes pour permettre à ces derniers de faire une bonne sensibilisation au niveau de la communauté. Cependant nous informons à la population que se faire avorter clandestinement c’est une menace pour ce pays, une menace pour nos femmes et une menace pour la stabilité de nos familles et le cadre légal dans la RDC donne quand même certaines opportunités à celles qui le désirent bien, d’accéder à ce service sans pour autant perdre la vie.

souligne Dieumerci Missay, responsable des plaidoyers.

Il sied de signaler que selon les statistiques, chaque minute dans le monde il y’a 380 femmes qui tombent enceinte, 190 grossesses sont non désirées, 40 femmes subissent un avortement et une femme meurt par minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *