10 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Santé

Kisangani : « La drépanocytose n’est pas un mauvais sort jeté au couple »

Le 19 juin de chaque année, la communauté internationale célèbre la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose, une maladie populairement connue sous l’appellation de « SS », l’anémie falciforme.

Occasion faisant le larron, la rédaction de Kaba Lisolo a contacté ce dimanche 19 juin 2022, le médecin Germain Mukulangando, afin de nous parler au fond et en large de cette maladie génétique très répandue, mais qui reste méconnue par la communauté.

Que peut-on savoir de la drépanocytose ?

La drépanocytose est la déformation des cellules (GR) en forme de drepa (banane) qui entraîne une anémie falciforme ou sicklemie. En médecine on parle de « Hémoglobinopathies congenitale ». La cause de cette pathologie est le remplacement d’un acide aminé par un autre (valine et glutamate), qui entraîne la déformation de GR.

Quels sont les symptômes de la drépanocytose?

Les signes cliniques apparaissent vers 6 mois. Elle se manifeste par une anémie fréquente, les crises douloureuses, qui peuvent toucher différents organes et par une moindre résistance à certaines infections.

Quelle est la catégorie de personnes concernées par cette pathologie ?

Tout sexe, race ou ethnie issu de parent (symptomatique ou asymptomatique) Le facteur incriminé reste le mariage consanguin.

Comment lutter contre la drépanocytose ?

Pour lutter contre la drépanocytose, il faut faire les examens pré nuptiaux, c’est à dire avant le mariage. Ceci va permettre à ces deux futures conjoints de connaître chacun si son partenaire est consangain ou pas, afin d’échapper à cette anémie. La lutte secondaire est de respecter les conseils de médecin et la prise de médicaments.

Un conseil à la communauté ?

Le conseil que je vais donner à la communauté est de faire les examens pré nuptiaux, c’est à dire avant le mariage comme je l’ai dit ci-haut, car la drépanocytose n’est pas un sort jeté au couple ou encore causée par la mère seulement, elle est causé aussi bien par l’homme que par la femme. La prise en charge est la reconnaissance de sa pathologie et le respect de conseil et de soins en cas de crise. Le traitement existe mais très coûteux. C’est possible de la prévenir et de vivre longtemps avec la drépanocytose.

Il est à retenir que la journée mondiale de la drépanocytose permet d’informer le grand public sur l’importance de cette maladie et la nécessité d’un dépistage, mais également d’alerter sur les risques et les possibilités de soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *