30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kinshasa – Lutte contre les violences basées sur le genre : discours médiatique des autorités

Le discours médiatique des autorités sur la lutte contre les violences basées sur le genre, c’est le thème choisi par Habari RDC dans l’activité Face Aux Jeunes tenue ce mercredi 17 novembre à Kinshasa.

A cette occasion, l’honorable Christelle Vuanga, députée nationale, a intervenu en appelant la femme à être l’actrice principale dans la lutte contre les violences basées sur le genre, se basant sur le slogan « l’esclave se delivre lui-même ». Pour elle, le tableau est sombre.

Je me joins au docteur Mukwege qui s’étonne du fait que la plupart des victimes, plus à l’Est du pays, qui viennent chez lui, ne viennent plus des zones des conflits mais des cités. Les VBG qui hier étaient considérées comme arme de guerre deviennent aujourd’hui culturelles ; on viole pour se faire plaisir ou parce qu’on a parié…

A-t-elle expliqué.

Christelle Vuanga

Une situation qui, au lieu de s’améliorer par des solutions, se dégrade plutôt davantage, un cri d’alarme qui devrait atteindre les autorités et être un premier combat afin de sortir la femme de ces tortures dont elle est victime et meurt en silence.

En dehors des violences sexuelles, la femme est exposée à bien d’autres violences, notamment, l’accès réduit à la parole en milieux social, religieux, éducatif, politique, etc.

Christelle Vuanga a conclu que le combat est encore frais et il faut beaucoup d’énergie, du temps, et surtout de la patience afin d’arriver à vivre une émancipation telle que vécue sous d’autres cieux.

MARLYSE LUSAMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *