10 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Ituri : plus de quatre mille déplacés sans assistance

Dans la province de l’Ituri, la situation sécuritaire continue de faire couler d’encre et de salive dans le chef des habitants de cette province qui, se sentent dans l’obligation de se déplacer d’un territoire à un autre, fuyant ainsi les atrocités des rebelles, notamment ceux de la CODECO.

Selon la Radio Okapi, ces personnes déplacées avaient déjà quitté leurs milieux en avril et juin derniers pour se mettre hors d’état de nuire des attaques des groupes armées qui opèrent dans leurs milieux habituels, notamment dans le village Galima à Djugu.

Ces déplacés vivent à ce jour sans assistance.

affirme la Coordination des Affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), à la source précitée.

Chaque semaine, la Coordination des affaires humanitaires des Nations unies à Bunia en Ituri, publie un rapport hebdomadaire pour faire un état de lieu de de la situation sécuritaire. Pour cette semaine, le rapport indique plus de « quatre mille personnes sont arrivées à Ndawe, Gengere et Mugumu dans le territoire de Mahagi ces deux dernières semaines »

Entre temps, une accalmie se fait observer depuis le mois dernier, dans les régions de Bamande et Bandidoli, ce qui fait que population commence à retourner petit à petit vers ces localités, ceci grâce à la forte sensibilisation des autorités locales et à cause des conditions précaires dans les milieux d’accueil.

En outre, après l’attaque des ADF du 26 juin dernier, la OCHA ajoute que plus de deux mille personnes se sont déplacées vers Biakato-Centre dans le territoire de Mambasa, pour trouver abris.

Une mobilisation active est d’urgence pour donner une réponse satisfaisante à la suite des ces personnes vulnérables dans l’Est de la RDC.

Suivez-nous sur Instagram ⬇️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *