26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Interview Musique

INTERVIEW : « Je ne pars pas à Kinshasa pour moi-même… » (Joseph Baraka)

« Qui sera la future star validée ? » La réponse à cette question sera connue dans les prochains mois à Kinshasa. Depuis deux jours, Vodacom publie les candidats représentants de chaque province à son concours Vodacom Best of the Best Class2022. Ce dimanche 5 juin, c’était au tour de la province de la Tshopo, de connaître le sien. Il s’agit de Joseph Baraka, que notre rédaction a rencontré au lendemain de l’annonce.

Dans une interview qu’il nous a accordée ce lundi 06 juin 2022, l’Artiste Chanteur Auteur Compositeur et Interprète, Joseph Baraka dit Monsieur l’Inédit, s’est exprimé sur sa sélection et participation au Vodacom Best of the Best Class2022. Il se dit très déterminé et engagé pour ramener la victoire à la Tshopo.

Quelle a été ta première motivation pour participer à cette compétition ?

Beaucoup de gens croient qu’à Kisangani il n’y a pas de bons artistes, cette croyance de gens me faisait très mal, alors j’ai bossé dur et voilà que je me suis décidé de postuler afin de rendre publiques les talents boyomais et de les représenter au niveau tant national qu’international.

Quelles sont tes sentiments en allant représenter la Tshopo ?

Je suis incapable d’exprimer la grandeur de ma joie, ce sentiment exceptionnel de réaliser l’un de mes rêves phares, celui de représenter ma ville à niveau national.

Qu’as-tu fait pour finir gagnant et quels étaient les critères ?

Ce n’était pas facile, c’était très compliqué d’obtenir plus de likes ! Au-delà de la vidéo que j’ai postée pour postuler, j’ai eu à constituer une équipe avec laquelle nous descendions sur terrain, dans des quartiers entre autre à États-Unis Mangobo, pour chanter à ciel ouvert et sensibiliser le public à liker sur la vidéo postée sur la page Facebook de Vodacom Best of the Best.

Le jeune talent de 4 albums dit mériter cette place car il a des atouts, et il se dit être très engagé pour aller vendre la belle image artistique de la Tshopo.

Je demande à tout Kisangani de me soutenir surtout les amis artistes à s’unir pour que tous ensemble nous remportions ce trophée.

Quand à la question de savoir ses premières dispositions pour remporter ce trophée de Vodacom Best of the Best Class22, le Compositeur et Interprète boyomais assure qu’il est déjà en plein travail. Il lance à cet effet un appel aux autorités de la ville, aux hommes d’affaires, aux gens de bonne volonté et à toute la population boyomaise, de l’appuyer pour brandir très haut l’étendard de la culture boyomaise.

Quel message à tes 11 amis artistes qui n’ont pas réussi à cette première phase ?

Je ne suis pas plus meilleur qu’eux, la musique joue avec la chance et les talents; qu’ils continuent de bosser dure, qu’ils n’abandonnent pas la lutte car aujourd’hui c’est la Tshopo ou jamais face aux 25 provinces du pays.

Un message à la population boyomaise ?

Ce n’est pas impossible d’écrire la Tshopo dans l’histoire musicale de ce pays, tout est question de travail et de volonté de nous soutenir. « Tosungana pe to tombola musique ya mboka na biso »

a conclu l’étudiant à la faculté des Lettres et Sciences Humains (2e licence) de l’Université de Kisangani (UNIKIS).

Signalons que cet artiste de 25 ans attaché à l’Alliance française a déjà remporté d’autres compétitions, entre autres la compétition KIS’AUTI ou encore le BEST VOICE Karaoké. Il précise que si le temps le lui permet, il va organiser une soirée musicale avec les artistes volontaires de la place avant son départ à Kinshasa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *