8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Insécurité récurrente à Kisangani : les femmes politiques lancent un SOS aux autorités provinciales

Il ne se passe pas un jour sans que l’on n’apprenne qu’il y a eu un cas d’insécurité dans la ville de Kisangani, et cela au vu et su des autorités de la place. A cet effet, les femmes politiques de la Tshopo ont fait une déclaration ce mardi 19 avril 2022, au centre de pastorale.

Les cas les plus récents sont ceux du professeur Bibiche Liliane Salumu, enseignant à l’Université de Kisangani (UNIKIS), qui a été agressée dans la nuit du 17 au 18 avril 2022 devant sa résidence; et la vice maire de la ville, dont la maison a été visitée dans la nuit du 18 au 19 du même mois, par des bandits armés, non autrement identifiés.

C’est ainsi que les femmes issues de différents partis politiques ont saisi l’occasion pour dénoncer cette barbarie dont les leurs sont victimes.

Nous exigeons que les autorités provinciales se penchent sérieusement sur cette question avec leurs collaborateurs, pour mettre fin à cette insécurité ciblée qui sévit actuellement dans notre ville, en mettant la main sur ces inciviques.

a souligné Madame Francine Booto, présidente Fédérale du parti politique République en Avant (R.A)

Sachez que ces femmes promettent de mener des activités de grande envergure, au cas où la situation persiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *