28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Guerre dans l’Est : Félix Tshisekedi prêche la solidarité africaine en faveur du peuple rwandais

Face aux tensions liées à l’agression rwandaise en agissant au travers les terroristes du M23, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, devant des citoyens congolais à la clôture de la séance avec les représentants des conseils provinciaux de la jeunesse de 25 provinces ce samedi passée, a appelé les congolais, ce dimanche 4 décembre, à aider le peuple rwandais à se libérer des mains du « faiseur de guerres », d’un « spécialiste dans la guerre », son homologue rwandais Paul Kagame.

Selon les dires du président devant les jeunes congolais, Paul Kagame « doit avoir honte et aller au diable », de s’en orgueillir d’être « un faiseur de guerres ». Félix Tshisekedi pense que son homologue devrait arrêter de se comporter en un dirigeant rétrograde en remettant et en ramenant les méthodes des années 60 ou 70 en Afrique.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, le président de la RDC a demandé aux congolais de ne pas haïr les rwandais et rwandaises, de ne pas les considérer comme des ennemis de la RDC mais plutôt comme des frères et soeurs.

Ne haïssez pas les étrangers, ça ne sert à rien de regarder le peuple rwandais comme un ennemi, seul le régime rwandais avec Paul Kagame à sa tête qui est l’ennemi de la RDC. Les rwandais et rwandaises sont nos frères, et d’ailleurs ils ont besoin de notre aide parce qu’ils sont muselés, ils ont besoin de notre aide pour se libérer, ça n’a rien à avoir avec ce que leurs dirigeants sont entrain de leur imposer.

a dit Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a réitéré son intérêt à rester solidaire à l’intérieur tout comme à l’extérieur, car l’Afrique a besoin des dirigeants qui, désormais, devront remettre le continent dans un état d’âme qui ne ressemble à rien de ce qui a été dans les années 1960 ou 1970.

Il a rappelé que les conflits armés sont parmi les causes qui laissent ce continent derrière sur tous les plans et que l’agenda 2020 n’a pas abouti à ses résultats, ce qui a obligé les dirigeants africains soucieux du développement du peuple, à prolonger cette lutte contre les armes en Afrique.

Signalons que le gouvernement congolais continue à mobiliser la solidarité congolaise en appelant tout le peuple à compatir avec les victimes des actes de génocide et de crimes de guerres, tels que qualifiés par l’ancien gouverneur du Nord-Kivu et actuel ministre national de l’industrie, son excellence Julien Paluku Kahongya, dans son tweet du samedi dernier et le professeur ordinaire, l’honorable Jean Paul Segihobe Bigira, dans une conférence tenue à la Faculté de Droit le samedi dernier à l’ULPGL-GOMA.

Innoncent MAISHA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *