26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Interview Médias

CEO de Strong2Kin Moov, Jérémie Kabamba ne se fixe aucune limite

La scène musicale urbaine congolaise connaît une grande évolution depuis quelques années, et à ses côtés, se trouvent des médias qui se démarquent dans son accompagnement. C’est le cas de Strong2Kin Moov basé à Kinshasa, détenu par Jérémie Kabamba, ce jeune entrepreneur qui s’est confié à la rédaction de Kaba Lisolo.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », dit-on. Oui, Jérémie Kabamba s’est vite fait un nom dans les paysages médiatique et musical congolais. A 25 ans, le directeur général de Strong2Kin Group (groupe de médias) vole déjà de ses propres ailes.

Ce dimanche 14 août 2022, celui que l’on surnomme Mr Strong, nous a accordé une interview.

Logo de Strong2Kin Moov

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer Strong2KinMoov ?

La motivation de se lancer dans l’aventure Strong2Kin Moov est née suite à mon attachement excessif à la musique urbaine congolaise. J’aurais bien voulu devenir artiste, mais les instructions familiales ne permettaient pas. Du coup j’ai emprunté un chemin similaire, celui qui m’a mené développer Strong2Kin Moov…

Qu’avez-vous vécu dans le monde des médias (et de la musique) avant Strong2Kin Moov ?

Avant cela je suivais des formations gratuites en ligne concernant le Social Média Manager, histoire d’avoir plus des connaissances sur le digital. L’un des astuces qui m’ont permis de développer plus rapidement Strong2Kin Moov en terme d’audience sur les réseaux sociaux. Principalement sur Instagram & Facebook

Au-delà de connaître son travail, Jérémie Kabamba aime celui-ci. Il est à fond, il y met du cœur. Cette passion, c’est l’une des choses qui lui permettent d’avancer, c’est ainsi qu’il a fait de Strong2Kin Moov une vitrine de l’actualité culturelle en RDC.

Premièrement il faudrait être passionné par ce qu’on fait. Les choses n’ont pas été faciles durant ces 4 ans de travail acharné. Il y’a aussi ma compagnie facile du domaine de la communication digitale et la conversation facile avec un bon nombre des agents d’artistes. Cela nous a permis de créer un réseau qui fournit des contenus exclusif en temps réel.

Jérémie Kabamba, CEO S2KM

Vous êtes confronté à quelles difficultés dans votre parcours d’entrepreneur avec votre média ?

La plus grande difficulté est celle qui consiste à trouver une équipe des jeunes passionnés comme moi, qui partagent la même vision que moi et qui sont prêts à faire des efforts pour le développement du projet. Il faut avoir un mental et surtout de la tolérance pour arriver à gérer une équipe de manière adéquate…

Après le lancement du label Strong Music LTD, tout a laissé croire que vous n’allez pas vous arrêter là. C’est quoi le prochain projet ?

Actuellement je travaille sur le lancement d’un atelier d’apprentissage sur le Social Média Manager. Histoire de permettre à ceux qui viennent après de comprendre et maîtriser la communication sur les réseaux sociaux. Car aujourd’hui ne pas communiquer en ligne, c’est comme ne pas exister. Le projet s’intitule « Strong Digitale Academy » et pourrait certainement être lancé officiellement en fin d’année 2022 ou encore en début de l’année prochaine. Étant donné que nous sommes voués à proposer un concept original et très colossal.

Un mort de la fin

Merci beaucoup à vous pour cet entretien. Je nous donne tous rendez-vous au sommet !

Les ambrions de Jérémie dans le monde des médias et de la musique sont toujours aussi grandes. Le sommet, il espère l’atteindre, sachant d’où il vient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *