8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

16 jours d’activisme : l’UCOFEM/Tshopo exhorte les femmes de medias à dénoncer les cas de violences sexuelles dans le milieu professionnel

Lancée par des activistes du premier institut international pour le leadership des femmes Women’s Global Leadership Institute, la campagne de 16 Jours d’activisme contre les violences basées sur le genre est un événement international annuel qui a débuté le 25 novembre, en marge de la célébration de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et va se poursuivre jusqu’au 10 décembre, date de la journée des droits humains.

Contactée à ce sujet samedi 27 novembre, la présidente provincial de l’Union Congolaise des Femmes de Medias (UCOFEM/Tshopo), Maguy Libebele, demande aux femmes des médias de dénoncer toute forme des violences qu’elles subissent dans l’exercice de leur métier, de le médiatisé et de saisir sa corporation en cas de nécessité, pour les aider avec des orientations.

Elle a ensuite ajouté qu’elle souhaite aussi que les professionnels de médias du sexe féminin puissent initier des émissions qui ont trait à l’éradication des violences dans notre communauté, afin de sensibiliser les femmes et les jeunes filles qui en sont victimes et qui ont du mal à dénoncer cela.

Sachez que, pour cette année l’UCOFEM/Tshopo compte se réunir avec d’autres structures pour mener des activités liées à la lutte contre les VBG, faute de manque de moyens financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *